Les Chevaliers d'Émeraude

Les Chevaliers d'Émeraude, troisième génération
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Surprise surprise | PV Cassia

Aller en bas 
AuteurMessage
Cléo
Chevalier d'Émeraude
Cléo

Messages : 9
Date d'inscription : 16/04/2018

Surprise surprise | PV Cassia Empty
MessageSujet: Surprise surprise | PV Cassia   Surprise surprise | PV Cassia Icon_minitimeDim 12 Aoû - 19:26

Ce matin-là, je m'étais levé légèrement morose. Habituellement, je me levais aux aurores et j'allais m'entraîner avec Alix. Puis, je m'occupais de mon cheval, et j'allais prendre le premier repas de la journée avec mes frères et mes soeurs d'armes. Cependant, depuis que mon meilleur ami avait rencontré cette fille tout droit venu de l'empire des insectes, il me délaissait beaucoup. Elle était son âme soeur, qu'il disait. Moi, je ne voyais qu'une ennemie infiltrée. Elle ne faisait que concrétiser les cauchemars que je continuais de faire à pratiquement toutes les nuits. D'ailleurs, j'étais le seul chevalier célibataire qui n'avait pas sa propre chambre. Je dormais dans celle d'Alix. Du moins, jusqu'à tout récemment... Maintenant, j'étais complètement seul, et je devais faire face à mes démons. 


Depuis quelques jours, j'avais donc pris l'habitude de m'entraîner avec la garde personnelle du roi, puisque les Chevaliers ne se levaient pas de si bonne heure. Par contre, aujourd'hui, je n'avais vraiment pas le coeur au combat. L'absence de mon meilleur ami dans ma vie commençait à me peser fortement. Nous n'avions jamais pris femme et c'était bien ainsi. Il avait changé non seulement sa vie, mais également la mienne. Et comme je ne voulais pas créer de problème inutile, je me taisais et restais dans mon coin. 


Accoudé contre les créneaux, je regardais en direction de la montagne de Cristal, qui dominait tout le continent. Les gardes allaient et passaient derrière moi, et je répondais poliment à leurs salutations. C'est alors que j'entendis du brouhaha un peu plus loin, vers l'escalier qui donnait accès à la cour à partir de la muraille. Afin de désamorcer ce conflit probablement inutile, je m'y dirigeai, et je fus surpris de voir Cassia, l'écuyère d'Adalyne, s'obstiner avec Ian, l'un des gardes. Je restai en observateur quelques minutes, et compris rapidement que l'adolescente voulait passer, mais que sans son maître, l'accès lui était tout simplement refusé. J'allais régler ce conflit assez rapidement.


« Ça va Ian, elle est avec moi, lui dis-je calmement, en posant ma main contre son épaule. »


Il me fit un petit signe de la tête et repartit, alors que je faisais signe à la jeune femme de grimper pour me rejoindre. Je fouillai dans ma mémoire, mais je ne me rappelais pas lui avoir déjà adressé la parole. Il fallait dire que je n'adressais pas la parole à beaucoup de gens. Je fronçai les sourcils, croyant voir une faible lumière autour d'elle, mais elle disparut prestement. 


« Le soleil n'est même pas encore levé, lui dis-je alors, tentant de faire la conversation, denrée rare. Que fais-tu debout sans Adalyne ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassia
Écuyer d'Émeraude
Cassia

Messages : 9
Date d'inscription : 24/02/2017
Age : 15

Surprise surprise | PV Cassia Empty
MessageSujet: Re: Surprise surprise | PV Cassia   Surprise surprise | PV Cassia Icon_minitimeLun 13 Aoû - 0:46

Depuis que mon maître était enceinte de son deuxième enfant, elle avait réduit nos entraînements, pour travailler sur son mariage. J'étais maintenant laissée à moi-même, dormant dans une petite chambre adjacente à celle de mon maître. Étendue dans mon lit, je roulai dans mon lit depuis le début de la nuit. Complétement nue, je finis par rouler sur le dos et fixer le plafond. Mes longs cheveux étaient étendus en éventail sur mon oreiller. Pourquoi je ne dormais pas? Parce que j'étais troublée par la douce lumière qui entourait le Chevalier Cléo.




Je finis par me lever et revêtir une simple tunique verte. J'entrouvris la porte de ma petite chambre, voyant que la suite de mon maître et son mari était silencieuse. Je sortis de la chambre, avant de me diriger vers la porte. Je grimpai vers les remparts, je voulais avoir de l'air. Je grimpai les nombreux étages du château, nus pieds, arrivant à la porte des remparts. Je l'ouvris magiquement, mais fut arrêtée dans mon élan par Ian, le capitaine de la Garde.


- Lady Cassia, vous savez que vous ne pouvez grimper ici sans Lady Adalyne, dit-il, sévèrement.


- Ian, laissez-moi passer, j'ai besoin d'air et je n'ai pas envie de m'obstiner avec vous ce soir.


Je tentai de le contourner, mais le soldat se remit dans mon chemin. Je repris mon manège, mais celui-ci fut arrêté. Je grognai et intimai le soldat de me laisser passer, sinon je me fâcherais. Ce dernier me rit en pleine face. Je poussai un cri de rage, en hurlant de me laisser passer ou je le lancerais en bas des remparts qu'il tenait tant à m'empêcher de visiter. Puis une lumière éclatante apparut derrière le soldat.


- Ça va, Ian, elle est avec moi, dit la lumière, d'une voix douce.


Ce colon fit un signe de tête au Chevalier brillant, avant de partir. Clé me fit un petit signe de venir à lui. Je grimpai les petites marches, avant de me présenter devant lui. La lumière autour de lui était aveuglante. Je le vis froncer les yeux, comme si il cherchait à comprendre quelque chose sur moi.


- Le soleil n'est même pas encore levé, dit-il de sa voix enivrante. Que fais-tu debout sans Adalyne?


Je baissai les yeux, avant de les relever sur lui. Je mordis ma lèvre inférieure, ma seule envie était de le plaquer au mur, avant de grimper dans ses bras et l'embrasser. Je voulais tout lui donner de moi. Je poussai un soupir, je ne voulais pas qu'il sache tout. Je reportai mon regard vers l'horizon et sur le reste du continent.


- Depuis que mon maître est enceinte, elle a réduit nos entraînements et me laisse de plus en plus à moi-même, dis-je.


Je baissai les yeux sur ma tenue, ou l'absence de tenue. Porter qu'une petite tunique verte et nus pied n'était pas une tenue à porter devant un homme respectable comme Sire Cléo. Je tirai sur le bas de ma tunique, pour l'allonger, mais en la relâchant, ma tunique reprit sa longueur normale. C'est à dire, au ras de mes fesses.


- Navrée de ma tenue, Sire Cléo, soufflai-je. Vous avez une drôle d'aura, ajoutai-je.


Je savais ce qu'était cette lueur. Je voulais savoir si il la voyait aussi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléo
Chevalier d'Émeraude
Cléo

Messages : 9
Date d'inscription : 16/04/2018

Surprise surprise | PV Cassia Empty
MessageSujet: Re: Surprise surprise | PV Cassia   Surprise surprise | PV Cassia Icon_minitimeMar 14 Aoû - 12:08

J'étais l'un des rares Chevaliers sans écuyer. Bien évidemment, il y avait une raison à cela; je n'étais pas du tout bon avec les enfants. J'étais trop calme, trop permissif. Malgré tout, je savais que si j'avais eu cette petite tornade sous mon aile, elle m'aurait donné du fil à retordre. D'ailleurs, Nathan avait voulu me l'attribuer, car il disait que nous pouvions nous en apprendre mutuellement. J'avais refusé de manière catégorique. Ce n'était rien contre Cassia, simplement, c'était mieux pour elle. Et puis, je trouvais qu'Adalyne faisait de l'excellent travail avec elle. Elles allaient très bien ensemble.

Lorsque je reportai de nouveau mon attention sur la jeune écuyère, celle-ci tourna son regard vers les douces couleurs de l'horizon. J'étais surpris de ne plus trouver une once d'agressivité en elle, mais bien un calme effrayant. Était-ce ma présence qui l'adoucissait ainsi ?

'' Depuis que mon maître est enceinte, elle a réduit nos entraînements et me laisse de plus en plus à moi-même, avoua Cassia d'un ton neutre. ''

Je vois... pensais-je. Moi qui venais de perdre mon partenaire d'entraînement... Je pourrais sans doute me rendre utile en entraînant la petite aux arts du combat. Cela donnerait un bon coup de main à ma sœur d'armes, qui n'aurait qu'à lui montrer la magie et continuer de lui inculquer les bonnes valeurs de l'Ordre.

'' Navrée de ma tenue, Sire Cléo, murmura l'écuyère d'Adalyne. ''

Je tournai mon regard vers elle, mais je ne trouvais pas sa tenue déplacée. J'avais grandi avec des hommes et des femmes qui portaient assez souvent seulement qu'une tunique, aussi courtes pouvaient-elles être.

'' Vous avez une drôle d'aura, dit-elle innocemment. ''

Je fronçai les sourcils. Mais de quoi parlait-elle ? De l'énergie que je dégageais? Il fallait dire que pour un ouragan comme elle, je dégageais en effet quelque chose de particulier. Je choisis de ne rien répondre, puisque je ne savais pas à quoi elle faisait référence.

'' Que penses-tu de t'entraîner avec moi? lui proposais-je alors. Comme ton maître aura bientôt de la misère à voir ses pieds, je peux te montrer le maniement des armes, et elle s'occupera du reste. Par contre, je m'entraîne très tôt... ''

Toujours accoudé contre les créneaux, je lui fis un bref sourire, alors que je sentais de la joie émaner d'elle. À cause de ma force physique, je savais que bien des écuyers rêvaient d'être sous mon aile. Ce qu'ils ne savaient pas, c'était que mon style simple de combat ne s'avérait pas le meilleur contre les autres membres de l'Ordre. Même si j'arrivais parfois à les vaincre, si je mettais un terme rapidement au duel. Par contre, contre les insectes, j'étais une véritable tornade.

'' Oh et... Je ne me sers pas d'un arc comme Adalyne, donc de ce côté, je vais pas pouvoir t'aider, avouais-je. ''

Euh, mais pourquoi je me sentais obligé de remplir un silence, tout à coup?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassia
Écuyer d'Émeraude
Cassia

Messages : 9
Date d'inscription : 24/02/2017
Age : 15

Surprise surprise | PV Cassia Empty
MessageSujet: Re: Surprise surprise | PV Cassia   Surprise surprise | PV Cassia Icon_minitimeMer 12 Sep - 17:12

À vrai dire, je commençais à avoir froid sur les murailles, vêtue d'une petite tunique et rien d'autre. Je ne laissais juste rien paraître, car je me tenais au côté de mon âme soeur. Si je ne croyais pas à tous les enseignements sur les Dieux, je croyais à l'âme soeur. Sire Nathan avait épousé la sienne et il était un homme nouveau. Et si cette drôle de prophétie était vraie, cela voulait dire que je ne finirais pas ma vie toute seule.


Son regard indifférent glissa sur moi, avant de se reporter sur le paysage. Je baissai les yeux. Mais de côté, je le vis froncer les yeux à ma remarque sur son aura. Il ne disait rien, ne la voyait-elle pas autour de moi? Ou était-ce une mauvaise blague de la part des Dieux?


- Que pense-tu de t'entraîner avec moi? demanda Sire Cléo. Comme ton maître aura bientôt de la misère à voir ses pieds, je peux te montrer le maniement des armes, et elle s,occupera du reste. Par contre, je m'entraîne très tôt...


 Je m'étais retournée vers lui et son sourire, me remplit de joie, ainsi que sa proposition. Sire Cléo était l'un des Chevalier les plus forts physiquement, il pouvait soulever la plus lourde des épées sans faire d'effort. Je voulais tout apprendre de lui.


- Oh et... Je ne me sers pas d'un arc comme Adalyne, donc de ce côté, je vais pas pouvoir t'aider, dit-il.


Je haussai les épaules, je maîtrisais l'arc déjà assez bien. Je voulais simplement être encore plus meurtrière sur le champ de bataille, comme lui, Lady Arya et Lady Jessamine. Je ne voulais pas guérir les blessés à l'arrière comme mon maître faisait, je voulais me battre.


- Je ne crois pas qu'on m'a donné le bon maître, avouai-je. Lady Adalyne est magnifique et une formidable Chevalière, mais elle n'aime pas se battre, alors que je vis pour cela.


Je baissai la tête, honteuse, un écuyer ne devait jamais dire du mal de son maître ou questionner la décision de son Chef qui lui avait attribuer le maître. Mais je ne partageais rien de Lady Adalyne, elle adorait sa vie rangée avec son mari et son fils. Moi, les pauses, ça m'ennuyait. Je me surprenais à prier pour une nouvelle bataille.


- J'aurais aimé vous avoir comme maître ou Lady Jessamine, soufflai-je. Je n'aime pas me battre à l'arc, j'adore les dagues, les haches et les épées. Je bats toutes mes congénères au corps-à-corps.


Il le savait, il m'avait vue m'entraîner avec Aëlys et Ivy. La seule que je n'essayais pas de vaincre était Désiré, car je me refusais de lui faire mal. Je l'avais vue me regarder, je l'avais vu aussi détourner son regard, lorsque le mien tentait de croiser le sien. Je n'étais plus une enfant, j'étais une femme.


- Pourquoi est-ce que je vois une lumière blanche autour de vous? demandai-je, à brûle pourpoint.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléo
Chevalier d'Émeraude
Cléo

Messages : 9
Date d'inscription : 16/04/2018

Surprise surprise | PV Cassia Empty
MessageSujet: Re: Surprise surprise | PV Cassia   Surprise surprise | PV Cassia Icon_minitimeSam 1 Déc - 17:18

Le soleil commençait à peindre l'horizon et jouait dans les cheveux de Cassia, leur donnant une teinte rousse, ce qui la rendait absolument charmante. Il fallait dire que de toutes les écuyères, elle était franchement la plus jolie. Par contre, j'en restais là. Je n'avais jamais promené mon regard sur son corps, et jamais je ne le ferais. Cela allait à l'encontre du règlement, et je ne brisais jamais les règles. Je me contentais donc de fixer son visage de poupée, son regard volontaire et ses lèvres légèrement boudeuses. Lorsqu'elle serait plus vieille, il était certain que les hommes se battraient pour l'avoir. Secrètement, je me promis de ne laisser aucun gars avec des intentions douteuses l'approcher. L'homme qui la courtiserait serait exemplaire et respectueux envers les femmes. Il lui fallait son antipode. Quelqu'un comme moi, mais de son âge. Mais pourquoi est-ce que je comparais son futur mari à moi? 


« Je ne crois pas qu'on m'a donné le bon maître, avoua soudainement Cassia, ce qui me tira de ma rêverie. Sire Nathan est magnifique et un formidable Chevalier, mais il est plus préoccupé par la reine que par la guerre. Moi, je ne vis que pour cela. »


Je haussai un sourcil, moqueur. Il était vrai que Nathan était très distrait par ses problèmes avec la Reine, ces derniers temps, mais je n'étais pas sûr que ça ne faisait pas partie de notre guerre. Et puis, tous les élèves rêvaient d'avoir Nathan comme Maître. Si un autre écuyer l'entendait en ce moment, elle se ferait ruer d'insultes. Cassia baissa alors la tête, et je la fixais, un sourire flottant sur mes lèvres. Je suivais le cours de ses pensées. Je comprenais qu'elle n'aspirait pas à la même vie que mon Chef, mais il n'était pas là pour lui enseigner les principes de la vie, mais bien à se battre et les grands principes de l'Ordre. Il avait fait un bon travail jusqu'à maintenant, mais la vie l'avait mené ailleurs. 


« J'aurais aimé vous avoir comme Maître ou Lady Jessamine, murmura-t-elle. Je n'aime pas me battre à l'arc, j'adore les dagues, les haches et les épées. Je bats toutes mes congénères au corps-à-corps. »


Effectivement, je l'observais souvent dans la cour, lorsqu'elle s'entraînait. C'était bien malgré moi. En tant que Chevalier, j'aurais du lui dire qu'elle ne devait pas se vanter, mais je n'en avais pas du tout le coeur. En fait, j'avais plutôt le coeur à la prendre dans mes bras et à lui faire connaître le coeur d'un homme. Rapidement, je chassai ces pensées de mon esprit. Je ne devais pas entretenir ce genre d'envies à l'égard d'un écuyer, même si Alaric l'avait fait. Elle était rendue chevalière, oui, mais ils couchaient ensemble lorsqu'il l'avait prise sous sa tutelle. Personne n'avait jamais rien dit, puisqu'à ce moment, il était brisé par la disparition d'Annabelle. Mais qui pouvait empêcher un coeur d'aimer ? 


« Pourquoi est-ce que je vois une lumière blanche autour de vous? lâcha finalement Cassia. »


Je fronçai les sourcils. Mais de quelle lumière parlait-elle ? C'est alors que la voix de mon ancien maître, Emyl, me revint en tête. Ce discours sur la lumière des âmes soeurs. Je déglutis de travers. Était-ce cette lumière que voyait Cassia? Si oui, pourquoi est-ce que je ne la voyais pas moi-même ? 


« Je ne sais pas Cassia, soufflais-je. »


Je ne mentionnai point ma théorie de l'âme soeur, de peur qu'elle ne s'emballe avec cela. Car si moi je la regardais souvent, je savais très bien qu'elle faisait de même lorsque moi je ne la regardais pas. Je savais très bien que je n'aurais pas dû lui porter autant d'attention, plus particulièrement cette dernière année, mais je n'avais pas pu m'en empêcher. Elle était tellement jolie, et décidément elle ressemblait beaucoup plus à une femme que les autres filles de sa génération. 


Pour la première fois depuis que je la connaissais, mon regard glissa de son visage vers sa poitrine, passant par ses hanches et sa taille de guêpe. Ses belles jambes ne m'échappèrent pas, et sa tunique, que je n'avais pas trouvée déplacée au premier abord, semblait vouloir montrer la petite courbe que faisait le gras de ses fesses. Lorsque mes yeux revinrent au creux des siens, je vis bien qu'elle m'avait vu et pire encore, qu'elle avait ressenti mon désir. Effectivement, elle était magnifique. Aucune femme ne lui ressemblait. 


« On ne pourra pas s'entraîner ensemble, lâchais-je alors. Trouve-toi un autre maître. »


Machinalement, je me retournai afin de lui faire dos et de quitter les murailles. Je n'aurais jamais du la regarder ainsi. Je me sentais affreusement coupable. Et maintenant, mon attirance pour cette écuyère n'en était plus. C'était rendu un désir acharné. Un vent magique balaya alors la place, me clouant sur place. 


« Cassia, soupirais-je. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassia
Écuyer d'Émeraude
Cassia

Messages : 9
Date d'inscription : 24/02/2017
Age : 15

Surprise surprise | PV Cassia Empty
MessageSujet: Re: Surprise surprise | PV Cassia   Surprise surprise | PV Cassia Icon_minitimeDim 2 Déc - 14:55

J'avais l'impression qu'on me prenait pour une idiote. Il était tout ce que je voulais en un homme. Cléo était solide, mature et surtout d'un calme rassurant. Pour lui, je ne devais être qu'une enfant à ses yeux, une enfant avec des problèmes d'agressivité. Je voulais qu'il me voit comme une femme, une femme désirable, quelqu'un avec qui il se verrait vivre.


- Je ne sais pas, Cassia, dit-il platement.


Il savait. Il mentait. Je savais que je ne le rendais indifférent, il devait bien voir que je n'étais pas capable de détacher mon regard de sa personne. J'adorais voir le reflet du soleil illuminer ses yeux sombres, ou le voir danser dans ses cheveux blonds. Je me retournai en sentant le poids de son regard sur moi. Je le vis, son regard glissait sur mon corps. D'instinct, je me connectai à son esprit et je ressentis un profond désir. C'était si puissant, que je faillis m'effondrer. Son regard bleu foncé se noya dans mes yeux noisettes, il vit que j'avais tout ressentis et tout vu.


- On pourra pas s'entraîner ensemble, dit Cléo, sans ajouter rien d'autre. Trouve-toi un autre maître.


Le Chevalier me fit dos, afin de me laisser toute seule. Je ressentis à quel point, il se sentait mal. Je savais qu'il me voulait et je m'offrais presque à lui. Mais il n'agirait pas. Comme il partait, je lançai une petite tornade de vent, l'empêchant de bouger. Il ne partirait pas avant de m'avoir parlé de ses sentiments.


- Cassia, souffla-t-il.


Je manipulai le vent, pour le retourner vers moi. Mon regard sévère se plongea dans le sien, je n'acceptais pas que l'on me cache quelque chose. J'exigeais que l'on soit honnête avec moi, même si je ne devais pas exiger quoi que ce soit des Chevaliers, je le faisais. Mes mains se perchèrent sur mes hanches.


- Ne pars pas sans vraiment me dire pourquoi tu ne veux pas m'entraîner, dis-je, d'un ton presque royal. Crache le morceau, Cléo, tu sais que je sais.


Je m'approchai lentement de lui, mais m'arrêtai seulement quelques millimètres nous séparant. Mes mains se posèrent sur sa nuque et baissèrent son visage vers le mien. Mon visage était si proche du sien, que parfait ils s'effleuraient. Je pouvais sentir son souffle chaud contre ma peau, rien au monde ne pourrait me faire changer d'avis. Je l'aimais.


- Ne me repousse pas, murmurai-je. J'ai envie de toi, tu as envie de moi. Je t'aime depuis tellement longtemps.


Je posai doucement mes lèvres sur les siennes, en un tendre et langoureux baiser. Oui, j'allais vite, mais je n'avais pas le temps d'attendre encore plus. Je commençais à être inconfortable sur la pointe de mes pieds. Je sautai donc et enroulai mes jambes autour de sa taille. Mes mains allèrent fourrager dans ses cheveux.


- Aime-moi, murmurai-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléo
Chevalier d'Émeraude
Cléo

Messages : 9
Date d'inscription : 16/04/2018

Surprise surprise | PV Cassia Empty
MessageSujet: Re: Surprise surprise | PV Cassia   Surprise surprise | PV Cassia Icon_minitimeLun 3 Déc - 18:25

Incapable de me défaire de l'emprise magique de la jeune écuyère, je dus la laisser me retourner vers elle. Je pouvais voir la frustration sur son visage. Ça me désolait de la voir ainsi. Mais je ne pouvais aller à l'encontre des règlements de l'Ordre. Ce n'était pas dans ma nature. J'étais un homme patient. J'étais prêt à attendre qu'elle devienne Chevalière avant de lui faire des avances. Mais il était trop tard pour ça. Tous les plans que je m'étais faits, je ne pouvais plus les respecter. Car elle savait. Maintenant, elle savait que je la désirais ardemment. Techniquement, j'aurais dû sévir pour son agression et sa façon de me parler, mais je l'avais mérité. De toute façon, je n'étais pas sévère. Ce n'était pas pour rien que je ne prenais pas d'écuyer sous ma tutelle. J'étais trop mou. Les petits poings de Cassia sur ses hanches, son visage volontaire et le vent dans ses cheveux... Elle était décidément la plus belle femme sur ce continent. 


« Ne pars pas sans vraiment me dire pourquoi tu ne veux pas m'entraîner, me reprocha la jeune femme. Crache le morceau, Cléo, tu sais que je sais. »


Mais où étaient les « vous » et les « sire » ? Je ne bronchai pas, la laissant franchir la distance qui nous séparait. Ses mains glissèrent le long de mon torse pour aller se nouer contre ma nuque. Mon coeur eut des ratés, alors que son regard se plantait dans le mien. Elle savait ce qu'elle voulait et ce qu'elle voulait, c'était moi. Mais elle ne pouvait pas m'avoir. Pas tout de suite. Pas tant qu'elle ne serait pas adoubée. Évidemment, bouillante comme elle était, elle n'accepterait jamais ce compromis. Je pouvais sentir son souffle chaud contre mes lèvres. Je me sentais lentement échapper à mes convictions. 


« Ne me repousse pas, minauda Cassia. J'ai envie de toi, tu as envie de moi. Je t'aime depuis tellement longtemps. »


Je fermai les yeux sous le poids de ses paroles. Était-ce réellement ce que je voulais entendre ? Oui. Je voulais qu'elle m'aime et je voulais l'aimer. J'étais obsédé par cette fille depuis qu'elle était devenue une femme. Par respect pour elle, je ne lui avais jamais parlé, sauf lorsque nécessaire, mais je finissais par croire que cela n'avait qu'intensifier le feu en elle. 


C'est alors que ses lèvres se posèrent contre les miennes en un tendre baiser. Je sentis un frisson parcourir tout mon corps, puis un bien-être intense. Mon premier baiser, et sans doute le sien également. Ma douce sauta afin d'enrouler ses jambes autour de ma taille. Mes mains glissèrent alors sous ses fesses afin de la soutenir. Ses fesses nues. Merde. 


« Aime-moi, réclama-t-elle d'une voix chaude. »


Je poussai un râlement rauque, alors que ses mains caressaient ma chevelure. Ses lèvres contre les miennes... Puis, je me fis violence. Il ne fallait pas que les soldats nous voient. Je mis fin à son baiser, plongeant un regard sévère dans le sien. 


« On ne peut pas faire ça Cassia, l'intimais-je. »


Ne m'écoutant pas moi-même, je plongeai à nouveau contre ses lèvres, m'en délectant langoureusement. Je grimpai sur les créneaux, tenant toujours la jeune écuyère contre moi, puis je sautai dans le vide. J'arrêtai magiquement notre chute, atterrissant de l'autre côté des douves. Ne lâchant jamais les lèvres de mon âme soeur, je me rendis jusqu'à un passage secret. J'ouvris la porte et me faufilai dans l'entrée. Je plaquai brusquement son dos contre la pierre froide et humide, râlant au travers nos baisers. Loin d'être gêné, je laissai mes mains glisser sous sa tunique, pour lui retirer bien rapidement. Elles explorèrent ensuite sa peau si douce, allant même jusqu'à l'audace de glisser parfois contre l'un de ses mamelons. Ma hanche la maintenait prisonnière entre moi et le mur, et je pouvais sentir son intimité devenir humide. 


« Cassia... grognais-je finalement. Tu mérites mieux que ça... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassia
Écuyer d'Émeraude
Cassia

Messages : 9
Date d'inscription : 24/02/2017
Age : 15

Surprise surprise | PV Cassia Empty
MessageSujet: Re: Surprise surprise | PV Cassia   Surprise surprise | PV Cassia Icon_minitimeDim 9 Déc - 12:56

J'allais être dans la merde si on nous voyait, lui aussi. Pourtant ça ne me dérangeait pas, je n'avais pas grand chose à foutre d'être un Chevalier d'Émeraude. On m'avait envoyé ici, contre mon gré, à mes cinq ans. Tout ce que je voulais c'était être avec Cléo. Rien d'autre. Je n'avais rien à foutre de l'Ordre, de Mylena, de la Guerre et même de mon maître. 


Ses mains chaudes tenaient mes petites fesses rebondies, ce qui me fit presque frissonner. Simplement sentir le contact de sa peau contre la mienne, suffisait à m'électriser. Le râle presque animal que Cléo poussa m'excita encore plus. Puis ses lèvres quittèrent les miennes, je ne pus m'empêcher de froncer les sourcils. Son regard devint sévère, presque noir. 


- On ne peut pas faire ça Cassia, me dit-il d'un ton sérieux. 


Rien à foutre. J'allais l'attirer de nouveau contre moi, mais Cléo me reprit contre lui et m'embrassa langoureusement. En me tenant contre lui, il grimpa contre les créneaux, avant de sauter dans le vide. Mon coeur eut un raté, mais l'adrénaline qu'il me procurait fit taire ma peur. À l'aide de sa magie, mon amant nous fit atterrir de sur la rive des douves. Ses lèvres toujours en train de se délecter des miennes, Cléo m'entraîna vers un passage secret. Une fois à l'intérieur, mon dos heurta la pierre froide, alors que nos baisers devenaient de plus en plus intenses. Ses mains glissèrent sous ma tunique, avant de me l'enlever. Mon petit corps nu fut enfin révélé aux yeux de l'homme que je désirais, je me sentais déjà toute humide. Ses mains glissèrent sur ma peau, effleurant un mamelon au passage. J'étais à sa merci, entre le mur et son corps musclé. 


- Cassia... soupira mon amant. Tu mérite mieux que ça...


Je levai un regard de défi sur l'homme à qui je voulais donner ma virginité. Je secouai la tête, avant de lui retirer sa tunique. Mes mains allèrent se poser contre ses pectoraux, avant de glisser lentement contre son torse musclé. Mes ongles suivaient les lignes de ses abdominaux. Je relevai mon visage vers le sien, en me mordant la lèvre inférieure. Ma main pris la sienne et la guida vers mon intimité, et d'y glisser deux de ses doigts contre mon petit bouton de chair. 


- Fais-moi l'amour, maintenant, ordonnai-je, en un souffle à son oreille. 


Mes lèvres allèrent reprendre les siennes, avant qu'il ne me refuse cela. Mes mains descendirent contre son pantalon, où une bosse monumentale s'était formée. Je défis lentement les lacets qui retenaient son érection emprisonnée. Je le débarrassai de son vêtement, avant de m'agenouiller devant lui. Ma main effleura son membre tendu devenant mon visage. Je piquai un fard, alors que ma main s'enroulait autour de son membre. Ma bouche se pressa contre son gland, puis après quelques secondes, je le pris complètement en bouche. Son gland alla effleurer ma luette, mais je retins un petit haut le coeur. 


Après de longues minutes à lui donner ce que je savais qu'il voulait. Je me relevai, ma main toujours enroulée contre son sexe. Mon regard brun se plongea dans le sien. J'avais encore plus envie de lui. 


- Pr..Prends-moi... 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléo
Chevalier d'Émeraude
Cléo

Messages : 9
Date d'inscription : 16/04/2018

Surprise surprise | PV Cassia Empty
MessageSujet: Re: Surprise surprise | PV Cassia   Surprise surprise | PV Cassia Icon_minitimeMer 2 Jan - 18:59

C'était trop tard. Elle m'avait provoqué, je l'avais provoquée et maintenant, il n'y avait plus aucun retour en arrière. Comment expliquer cela à mon chef ? Les relations entre les écuyers et les chevaliers n'étaient pas permises. J'aurais du attendre. Résister. Après tout, il ne restait même pas deux ans avant qu'elle ne soit adoubée. Mais l'abstinence que j'avais pratiquée toutes ces années avait finalement eu raison de moi. J'avais toujours voulu me garder pour elle, l'épouser pour lui faire tendrement l'amour lors de notre nuit de noces, mais j'en avais été incapable. Je me sentais atroce, comme si j'étais un monstre. Ce n'était qu'une enfant ! Et moi, je la tenais dans mes bras, bien coincée entre un mur froid et humide et moi. Pourtant, je la laissai retirer ma tunique, et guider ma main jusqu'à son intimité. Je me fis violence. Je devais arrêter tout ça. Mais ses ongles contre la peau de mes abdominaux, son regard de biche et toutes les émotions que je ressentais en elle... Tout cela m'appelait. 


« Fais-moi l'amour, maintenant, me dit Cassia sur un ton qui n'autorisait pas de réplique. »


Je fermai les yeux pour ignorer sa demande, mais la jeune écuyère s'empara de mes lèvres avec passion. Incapable de résister, je prolongeai le baiser, alors que sa main voyageait dangereusement vers mon membre. Comme un bel imbécile, je la laissai délacer mon pantalon. Où était le point de non-retour ? L'avions-nous franchi? Je n'en avais absolument aucune idée. Mais j'étais incapable de lui résister. Cassia me rendait complètement fou. Nathan comprendrait. Il comprendrait qu'elle était mon âme soeur et que je n'avais su faire autrement. Bien rapidement, la jeune femme se retrouva agenouillée devant moi, alors que nous étions tous deux complètement nus. Sa main délicate trouva son chemin jusqu'à mon sexe, puis sa bouche suivi. C'était ça, le point de non-retour. Je poussai un doux gémissement, alors que Cassia s'affairait. Il fallait dire que c'était la première fois que je vivais ça, et cette sensation était extraordinaire. Je sus que plus jamais je ne pourrais me passer du corps de la jeune écuyère. Alors que je me sentais sur le point de venir, Cassia se retira, pour se relever. Ses yeux de biche se plantèrent dans les miens, alors que sa main restait bien enroulée contre mon membre. 


« Pr... Prends-moi... murmura-t-elle. »


Ce n'était pas la place. Ce n'était pas ici que j'avais rêvé de lui faire tendrement l'amour pour la première fois. Mais c'était trop tard. Et puis, ça ne semblait pas du tout la déranger. L'une de mes mains caressa alors sa joue avec tendresse, pour descendre contre son mamelon que je pinçai légèrement. Elle alla mourir contre son intimité. Elle était tellement mouillée, que je pouvais affirmer que ça coulait entre ses cuisses. Ma main caressa alors sa hanche pour aller se saisir de sa fesse musclée, mais rebondie. Je la soulevai habilement d'une main, alignant mon membre avec son antre. Je plongeai mon regard doux dans le sien, qui était plutôt sauvage. Tout en lui volant un long et langoureux baiser, je donnai un petit coup de hanches, la pénétrant. Je pouvais sentir les parois de son intimité s'étirer violemment. 


« J'te fais mal ? lui demandais-je doucement. »


Quelle question stupide. Évidemment que je lui faisais mal. Je pouvais sentir la douleur emplir son être. Avec tendresse, je tournai son visage vers le mien pour l'embrasser amoureusement. Je n'osais pas bouger, de peur de lui faire encore plus mal. 


« Cassia, râlais-je alors. On est pas obligés de faire ça. Mon coeur t'appartient déjà. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassia
Écuyer d'Émeraude
Cassia

Messages : 9
Date d'inscription : 24/02/2017
Age : 15

Surprise surprise | PV Cassia Empty
MessageSujet: Re: Surprise surprise | PV Cassia   Surprise surprise | PV Cassia Icon_minitimeDim 3 Fév - 17:09

C'était mal. Rien à foutre. Un Chevalier et un Écuyer ne devait pas avoir de relations sexuelles ou amoureuse, ce n'était pas dans le code, mais c'était une des plus importantes règles non écrites. Rien à faire des règles. J'étais amoureuse de Cléo, depuis la première fois que je l'avais vu. Depuis mon arrivée à Émeraude, je voyais cette lumière et il n'avait pas le droit de l'ignorer. Maintenant que j'étais presque adulte, il ne se refuserait plus à moi.


Je l'avais entendu gémir sous mes caresses, ces mêmes gémissements que j'avais longtemps poussés seule dans ma chambre en pensant à lui. Je voulais que ma première fois soit maintenant et ici. Sa main caressa doucement ma joue, avant de descendre vers l'un de mes seins. Il pinça mon mamelon doucement, m'attirant un doux gémissement de bonheur. Sa main continua son chemin vers mon intimité, pour y atterrir. Je me sentais toute humide, tellement que je sentait que cela coulait entre mes cuisses. Sa main glissa sur ma hanche, avant de s'emparer de ma fesse musclée. Je fus soulevée dans les airs, son membre effleurant presque mon intimité. Son regard remplit de douceur se plongea dans le mien, qui devait briller de sauvagerie.


Ses lèvres se posèrent sur les miennes, en un chaud baiser, alors que d'un petit coup de bassin, mon amant me prit. Une douleur aiguë me prit dans mon bas ventre et dans mon intimité, alors que son membre massif étirait brusquement les parois de mon antre. Je serrai les dents.


- J'te fais mal? demanda Cléo doucement.


Et si j'te rentre mon poing dans l'arrière train, j'te fais mal? pensais-je. Oui j'avais mal, son membre était gigantesque et j'étais vierge et petite. Je ne voulais pas le regarder, mais il devait sentir à quel point j'avais mal. Sa main retourna mon visage vers le sien, il m'embrassa avec amour. Il avait cessé tout mouvement en moi, son membre étirant doucement les parois de mon intimité.


- Cassia, dit-il d'un râle. On est pas obligé de faire ça. Mon coeur t'appartient déjà.


Je levai un regard brillant d'amour sur le Chevalier. Un petit sourire éclaira mon visage. J'attirai son visage vers le mien, avant de l'embrasser avec amour. Lentement, je fis danser mon bassin contre son membre. Lentement, avec le mouvement et mon excitation, la douleur finit par disparaître. Je continuai ma danse du bassin, en gémissant doucement. Je finis par rejeter la tête vers l'arrière, ne retenant pas mes gémissements.


- J'ai envie ... maintenant, dis-je, le souffle court.


Ma main caressa doucement sa joue, avant de passer ma main dans ses cheveux blonds. Finalement, je sentis qu'il changeait d'avis, je sentis son sexe bouger en moi. Mes lèvres reprirent les siennes, avec hâte, mais avec amour. Mes lèvres glissèrent dans son cou, je serrai mes jambes autour de sa taille, afin de faciliter la pénétration. Je commençais à aimer de plus en plus ces sensations nouvelles. L'une de mes mains laissa la nuque de mon amant, pour glisser entre mes jambes. Lentement, mes doigts se mirent à caresser mon petit bouton de chair.


- Je t'aime, Cléo, murmurai-je entre mes gémissements. Je veux qu'on se marrie, Nathan n'aura rien à dire. Je suis presque une femme, j'ai 18 ans.


Je l'embrassai avec amour, avant de mordiller doucement sa lèvre inférieure. Je levai un regard de biche sur la personne avec qui j'étais destinée à vivre ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Surprise surprise | PV Cassia Empty
MessageSujet: Re: Surprise surprise | PV Cassia   Surprise surprise | PV Cassia Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Surprise surprise | PV Cassia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...
» Baptême surprise de Petite Plume.
» Boite surprise
» Surprise inattendu...[PV : Far'jim]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: Enkidiev :: Royaume d'Émeraude :: Château :: Les murailles-
Sauter vers: