Les Chevaliers d'Émeraude

Les Chevaliers d'Émeraude, troisième génération
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une première rencontre | PV Melian

Aller en bas 
AuteurMessage
Leo

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 09/08/2018

MessageSujet: Une première rencontre | PV Melian   Sam 18 Aoû - 23:12

Mes classes étaient terminées. J'avais erré sans fin dans le palais de verre, jusqu'à ce que les meubles commencent à me suivre. Désirant être seul, et ne pas faire partie du mobilier, j'avais décidé de sortir dans les champs de marguerites géantes. Étant la seule fée qui devait constamment utiliser ses jambes, et qui ne possédait donc pas d'ailes, je n'avais jamais pu grimper dans ces fleurs. Mes parents avaient voulu m'y emmener, mais j'avais refusé de manière catégorique. La vie avait fait en sorte que je ne pouvais pas voler. Je ne voulais donc pas voler. C'était également la même chose pour la magie. Je ressemblais terriblement aux humains, et de plus en plus, mon coeur les réclamait. Je ne savais pas où je pourrais exercer mon métier dans leur monde. Mais clairement, ici, plus personne n'avait pas besoin de moi. 


Lunatique, je me rendis à peine compte que mes pas m'avaient mené dans la forêt d'arbre de cristal. Je me demandais à quoi ressemblait un vrai arbre. Curieux de ressentir mes émotions, les petits animaux s'approchaient de moi. Peu importe où j'allais, quelqu'un me suivait. Je décidai donc de me rendre à la plage de galet, et j'entrepris l'escalade des gros rochers qui rendaient le pays des Fées impénétrable de par la mer. Une fois au sommet, je jetai un regard à l'horizon. Le soleil se couchait en une cascade de couleurs impressionnantes. 


« Leo... entendis-je alors ma mère. »


Je tournai la tête. Elle venait de se matérialiser à mes côtés. Elle affichait un petit sourire triste. Je n'étais pas comme les autres, et mes parents avaient de la difficulté à l'accepter. Je ne pourrais jamais mener la même vie qu'eux. Même leur nourriture m'était impossible à consommer. Je m'étais toujours senti accepté auprès des autres fées, et cela avait facilité mon enfance et mon adolescence, mais maintenant, tout commençait à peser sur moi. 


« Pourquoi n'étais-tu pas au souper? me demanda-t-elle de sa voix douce.

- Probablement parce que je ne peux pas manger, grommelais-je. 

- Nous te procurons toujours de la nourriture humaine, lâcha ma mère sur un ton d'étonnement. »


Je penchai la tête, afin de mes cheveux cachent mon visage. J'étais amer aujourd'hui, et je n'avais pas besoin que ma mère me fasse la morale. Sachant qu'elle ne serait pas capable de me réconforter, elle posa un baiser sur ma tête avant de s'envoler. Nostalgique, je la regardai planer au-dessus des arbres. J'avais toujours aimé être différent. Mais aujourd'hui, j'aurais tout donné pour être comme tout le monde. 


Je me levai prudemment, mais j'étais tellement distrait par mes pensées que je perdis pied. Je hurlai de terreur, fonçant directement vers la plage de galets. Je fermai les yeux, sentant que ma dernière heure était arrivée. Une force magique m'empêcha subitement de m'écraser et de finir comme une belle crêpe. J'ouvris un oeil, cherchant la fée qui passait par là, mais la personne qui se tenait devant moi n'avait pas d'ailes. La jeune femme me déposa avec douceur. Je fronçai les sourcils, la détaillant. Elle avait de magnifiques cheveux bruns qui faisaient de belles grandes boucles. Ses yeux étaient de la même couleur que les feuilles. Oh ! Et ses oreilles ! C'était une elfe ! Et moi qui croyais qu'ils étaient tous blonds... 


« Je vous remercie, lui dis-je, oubliant subitement mes soucis. Mon nom est Leo. À qui dois-je la vie ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melian

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 24/06/2018

MessageSujet: Re: Une première rencontre | PV Melian   Jeu 23 Aoû - 23:57

Quelques semaines, peut-être deux ou trois, que j'étais sur Enkidiev. Une semaine à Émeraude n'avait pas remplit ma curiosité. J'avais donc quitté Émeraude, sans rien dire à mes frères. Je m'étais dirigé vers le Royaume des Elfes, j'avais passé quelques jours avec ces derniers, mais ils n'aimaient pas les Enchanteresses. Donc, je m'étais retrouvée isolée du reste du peuple. J'avais donc continué ma marche jusqu'à la frontière du Royaume des Fées.


Je me promenais sur la plage près de la Forêt d'arbres de cristal. Tout était calme et le son des vagues caressait mes oreilles pointues. Je ne savais ce que je voulais, Nathan m'avait interdit d'intégrer son ordre de chevalerie. Je m'étais donc sauvé. Je m'assis sur le rebord d'un gros rocher, alors que je poussais un soupir. Je me sentais seule, je me mis à m'ennuyer de mon île. Je sautai au sol, avant de m'éloigner.


Je me dirigeais vers le Royaume des Elfes. Je m'ennuyais de ma mère et d'Osantalt. Mais comme j'allais disparaître dans la forêt, j'entendis un cri de terreur. Je me retournai et vis quelqu'un tomber d'un des gros rochers. Je levai mes mains et utilisai ma lévitation, pour empêcher la chute de la personne. Je m'approchai, tout en tenant la personne dans les airs. Je déposai l'homme en douceur sur les galets. Je me penchai sur l'homme, ses yeux s'ouvrirent et une lueur de surprise éclaira son regard.


- Je vous remercie, dit-il, d'une voix tellement douce, que je faillis frissonner. Mon nom est Leo. À qui dois-je la vie?


Je penchai la tête sur le côté, il parlait en Enkidiev, une chance que je connaissais la langue. Je lui souris et lui tendis la main. Je l'aidai à le remettre sur pied, avant d'analyser son être. Il était une fée mâle. Je n'avais jamais connu ces êtres.


- Mon nom est Melian d'Osantalt, dis-je. C'est un plaisir de vous rencontrer Leo des Fées.


Ses yeux s'arrondirent, je baissai honteusement la tête. C'était impoli de sonder les gens qu'on ne connaissait pas, m'avait dit Nathan. J'avais un peu de misère à me retrouver dans ce monde, seule, mais je ne me voyais pas retourner tout de suite à Émeraude. Je portai mon pouce à ma bouche et commençai à ronger l'ongle, nerveusement. C'était un tic que j'avais développé depuis l'enfance.


- Navrée, soufflai-je. Je suis sur Enkidiev depuis peu de temps et ... je ne comprends pas toutes les convenances...


Je relevai mes yeux verts sur son visage magnifique, je n'avais jamais vu d'homme aussi beau. Je levai une main, toute timide, vers ses oreilles. Je n'avais jamais vu de fées, donc, je me demandais si ces êtres portaient certains de nos traits. Je relevai ses cheveux et ne vis point de pointe. Au même moment, une petite lueur blanche l'entoura. Je rigolai timidement et illuminai mes paumes, pour les faire glisser au-dessus de son corps.


- Vous ne portez aucune blessure, Sire Leo, dis-je. Je vous laisse donc partir sans m'inquiéter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 09/08/2018

MessageSujet: Re: Une première rencontre | PV Melian   Dim 26 Aoû - 14:37

N'était pas du tout timide comme les autres hommes fées, je dévorais la jeune Elfe des yeux. Elle était tout simplement magnifique. J'avais déjà rencontré des Elfes, mais ils n'avaient aucunement la prestance de celle-là. Et puis, toutes les femmes sylvestres étaient très froides, voir sans aucun sentiment. Mais elle, je sentais qu'elle était différente. En effet, son sourire enchanteur et chaud me confirma ce que je pensais. Curieusement, ses traits me rappelaient quelqu'un, mais je n'arrivais pas à déterminer qui. Le seul autre Elfe brun que je connaissais était Nathan, le chef des Chevaliers d'Émeraude. Et puis, c'était un demi-elfe, pas un elfe, et il venait d'Osantalt. Il était d'ailleurs le seul représentant de cette île sur Enkidiev. 

« Mon nom est Mélian d'Osantalt, me dit la jeune fille, ce qui me fit sourire. C'est un plaisir de vous rencontrer Leo des Fées. »

Je ne pus m'empêcher d'écarquiller les yeux lorsqu'elle dit mon pays de provenance. Personne ne pouvait deviner que je venais de ce royaume, puisque je n'avais aucune ressemblance physique avec les Fées. Elle était magique, et elle venait de faire un examen de mon être. Par respect, les gens de mon pays ne procédaient jamais à un examen magique de la sorte avec moi, puisque je ne pouvais pas le ressentir, contrairement à eux. C'était la première fois que quelqu'un faisait une telle intrusion dans mes pensées, et ça me rendait légèrement furieux. Malgré tout, je ne pouvais m'empêcher d'être fasciné par sa provenance. En effet, lorsque Nathan était de passage au pays des Fées, on m'empêchait de l'approcher, car j'avais la mauvaise manie de trop poser de questions. 

« Navrée, s'excusa Mélian d'un ton à peine audible. Je suis sur Enkidiev depuis peu de temps et... je ne comprends pas toutes les convenances... »

Je lui souris afin de la rassurer. Puis, sa main écarta mes cheveux, afin de voir mes oreilles. Elle semblait aussi curieuse que moi. Elle illumina ensuite ses mains, afin de les passer sur mon corps. Je n'avais mal nulle part, mais je la laissai tout de même procéder à son examen magique, comme pour lui faire plaisir. 

« Vous ne portez aucune blessure, Sire Leo. Je vous laisse donc partir sans m'inquiéter, m'annonça-t-elle. »

Je la remerciai d'un hochement de tête, mais je n'avais nulle part où aller. Je n'étais pas à ma place chez les Fées, et je ne connaissais pas le reste du monde. Sans pouvoir magique et aucune connaissance à propos des autres royaumes, je savais que je mourrais rapidement. Je restais donc dans les filets de mes parents, malheureux. En fait, je n'étais pas si malheureux que cela. Ce genre de déprime m'arrivait que très rarement, fort heureusement. Cependant, il y avait certains jours où mes différences ne faisaient que me peser. 

« Je ne partirai pas, Mélian, lui dis-je alors. Je ne suis pas un Sire, donc appelle-moi simplement Leo. Et eum... Chez les Fées, on vouvoie seulement la royauté donc... »

Je lui fis un petit clin d'oeil, avant de diriger mes pieds nus vers l'océan. On me disait que le roi allait même jusqu'à l'audace de réchauffer la mer pour ses sujets, mais les Fées venaient rarement nager. J'étais le seul qui aimait perdre son regard à l'horizon. Mon côté humain qui ressortait, j'imagine... J'entrai dans l'eau jusqu'au genoux, puis je fis signe à Mélian de venir me rejoindre. 

« Vous êtes la soeur de Sire Nathan, n'est-ce pas ? lui demandais-je lorsqu'elle m'eut rejoint. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melian

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 24/06/2018

MessageSujet: Re: Une première rencontre | PV Melian   Mer 12 Sep - 0:15

Je ne savais simplement pas comment agir avec cet homme-fée. Je le sentais tellement doux, mais aussi fort et à vrai-dire il n'était pas difficile à regarder. Mais je ne pouvais être accompagnée, je ne voulais pas que Nathan aie vent de ma position. Il serait capable de se pointer ici et me ramener au bercail par la peau du cou, comme un chaton, ce qui me remplirait de honte! Mais je voulais respirer, j'étais née libre et je ne me ferais pas enfermer dans un château derrière des murailles.


Le bel homme-fée hocha positivement la tête, chez eux, cela devait être une forme de remerciement? Du moins, il ne semblait pas m'en vouloir. Tout ce que je voulais, c'était mettre le plus de distance entre Émeraude et moi. C'était ce que je faisais sur Osantalt, quand ma mère tentait de me caser dans le cadre de l'enchantement. J'étais libre et je n'aimais pas quand on m’étouffait avec des responsabilités.


- Je ne partirai pas, Melian, dit-il, sûr de lui, mais poliment. Je ne suis pas un Sire, donc appelle-moi simplement Leo. Et eum... Chez les Fées, on vouvoie seulement la royauté donc...


Leo me fit un petit clin d'oeil, ce qui me rendit toute drôle à l'intérieur. Sans demander son reste, il se dirigea vers l'océan, pied nus. Curieuse, je le regardai s'enfoncer dans les petites vagues, ne s'arrêtant que lorsque l'eau atteint ses genoux. Leo finit par se retourner et me fis signe de me joindre à lui. Hésitante, je retirai mes sandales et me dirigeai vers lui. Je sursautai en sentant l'eau tiède surprendre ma peau, je m'attendais à ce qu'elle soit glacée.


- Vous êtes la soeur de Sire Nathan, n'est-ce pas? demanda-t-il, curieux.


Je me retournai, un regard alarmé sur mon visage. Comment connaissait-il Nathan? Allait-il l'avertir de ma présence ici? Je ravalai ma salive de travers, avant de baisser les yeux sur mes orteils. Nerveuse, je reportai mon pouce à ma bouche, pour ronger mon ongle.


- Oui, dis-je tout bas.


Je me retournai, toujours avec le même regard inquiet. Je posai une main sur son épaule musclée, afin d'attirer son attention vers moi. Son regard se tourna vers le mien et je me sentis immédiatement noyée dans son regard profond. Mon coeur avait cessé de battre, on aurait dit que le monde avait disparut autour de moi. Je secouai la tête, pour me sortir de cela.


- Je t'en prie, Leo, dis-je, en panique. Il ne faut pas qu'il sache que je suis ici. Il me ramènerait à Émeraude, pour m'enfermer dans une tour de pierre. Je veux être libre, comme toi.


Sur ces mots, je retirai ma robe elfique, me tournant vers la plage, je la lançai sur le sable, avant de plonger dans les vagues. Il m'arrivait de nager dans vagues violentes autour de notre île, cela me donnait un effet de liberté et de risque. Je réapparus quelques mètres plus loin, repoussant mes longs cheveux vers l'arrière. Je me retournai vers mon nouvel ami et lui fis signe de me rejoindre.


- Viens, l'eau est anormalement bonne, m’exclamai-je.


Je n'avais pas de pudeur, mon corps nu était le même que bien des femelles. Je souriais innocemment à Leo, lui faisant toujours signe de venir nager avec moi. Je fermai les yeux et sondai le reste de l'océan, je ne sentais aucune vie dangereuse, donc la voie était libre.


- La voie est libre, viens!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 09/08/2018

MessageSujet: Re: Une première rencontre | PV Melian   Dim 14 Oct - 16:44

Je pouvais sentir la nervosité de la jeune Elfe. En fait, elle s'était manifestée aussitôt que j'avais parlé de sire Nathan. Elle commença alors à se ronger le pouce, avant d'acquiescer. Elle lui ressemblait tellement. N'importe qui connaissant le chef des Chevaliers d'Émeraude pourrait placer cette jeune femme dans sa famille sans aucune hésitation. Sa main se posa sur mon épaule, et je dardai mon regard inhabituel dans le sien. Elle était vraiment très belle. Cela voulait-il dire que je trouvais le chef des Chevaliers de mon goût ? Après tout, je venais tout juste de penser que leur ressemblance était frappante... Sous ces pensées moqueuses, je ne pus m'empêcher de sourire discrètement. 

« Je t'en prie Leo, commença Melian, le souffle court. Il ne faut pas qu'il sache que je suis ici. Il me ramènerait à Émeraude, pour m'enfermer dans une tour de pierres. Je veux être libre, comme toi. »

Je ne me décrirais pas comme étant quelqu'un de libre, mais bon. Sa situation devait être beaucoup plus précaire que la mienne. En effet, même si je n'étais pas à ma place chez les Fées, il n'en restait pas moins que je pouvais aller où bon me semblait, tant que je restais dans le royaume. 

Alors que j'allais confirmer à Melian que je n'allais pas dénoncer sa présence, elle retira sa robe. J'écarquillai le regard de surprise, alors qu'elle la jetait au loin pour plonger dans les vagues. Je n'avais jamais vu le corps d'une femme. Franchement, ça me laissait complètement bouche bée. 

« Viens, l'eau est anormalement bonne! me lança ma nouvelle amie. »

Évidemment, puisque le roi s'amuse à la chauffer, pensais-je. Je me mordis la lèvre inférieure, puis cédai alors qu'elle insistait. Je retirai ma tunique, la projetant près de la robe de la jeune Elfe, mais je gardai mon pantalon. Je plongeai à la suite de Melian, avant de la rejoindre. 

« Tu n'as pas à t'inquiéter, lui dis-je alors, souriant. Je ne dirai pas à Nathan que tu es ici. De toute façon, je ne saurais pas vraiment comment... »

Oui, je savais écrire, mais il n'y avait aucun messager chez les Fées. Elles savaient toutes comment communiquer entre elles à l'aide de leur esprit, et elles n'entretenaient pas vraiment de relations avec les autres royaumes, sauf leurs voisins les Fées. C'était sans doute une autre raison de pourquoi je me sentais autant isolé, ici. 

« Donc, tu viens d'Osantalt ? lui demandais-je. Les seules fois que j'ai parlé à Nathan, il n'a pas vraiment voulu parler de ses origines. Lorsqu'il est question d'Osantalt, il change de sujet assez rapidement. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melian

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 24/06/2018

MessageSujet: Re: Une première rencontre | PV Melian   Sam 17 Nov - 17:18

Je n'avais jamais rencontré d'homme-fée, celui-ci semblait différent de ce que je savais des Fées. Ces êtres magiques ne pensaient qu'à s'amuser et rien d'autre. Leo semblait beaucoup plus centré. Il ne semblait pas aussi insouciant et beaucoup plus doux que les autres. Je voulais maintenant tout savoir de lui et de sa culture, puisque j'avais tellement de misère à m'intégrer à celle de mon frère.


Je vis Leo retirer sa tunique, mais garda son pantalon. Sous son vêtement, il était absolument magnifique. Était-il marié? Les fées se mariaient-elles? Alors que je continuais de me poser des questions sur Leo et son peuple, ce dernier avançait dans les vagues et plongea. Lorsqu'il arriva à ma hauteur, je ne pus m'empêcher de sourire.


- Tu n'as pas à t'inquiéter, dit-il de sa voix douce. Je ne dirai pas à Nathan que tu es ici. De tout façon, je ne saurais pas vraiment comment...


Par la pensée, par messager? Il semblait sincère, comme si je pouvais tout lui dire, sans qu'il me dénonce. Comme le fait que ma mère tenait absolument à ce que je prenne sa place, sur Osantalt et que je marie un elfe. En fait, tout le contraire de ce qu'elle a fait. Sa mère n'était pas une Enchanteresse, elle l'est simplement devenu. Puis elle a entretenue une relation avec un humain.


- Donc, tu viens d'Osantalt? demanda Leo. Les seules que j'ai parlé à Nathan, il n'a pas vraiment voulu parler de ses origines. Lorsqu'il est question d'Osantalt, il change de sujet assez rapidement.


Je souris tristement, avant de secouer la tête. Nathan n'aimait pas retourner à Osantalt, selon moi, c'était parce que revoir notre mère lui faisait mal. Je nageai vers Leo, m'accrochant à ses épaules, je plantai un regard doux dans ses yeux.


- Nathan et moi avons la même mère, dis-je. Elle a eu une aventure avec notre père, après l'avoir sauvé de la noyade. Elle m'a eu peu de temps après le départ de mon père et mon frère. Je crois qu'être séparé de sa mère a fait profondément mal à Nathan.


Je piquai un fard, avant de le lâcher et de plonger sous l'eau. Je revins à la surface, quelques mètres plus loin, Leo m'avait suivi. J'avais rarement vu aussi bel être vivant. Ses yeux si doux et son corps musclé m'attirait, mais sa douceur d'être était ce qui m'appelait le plus.


- Parle-moi de toi, de ton monde, soufflai-je.


Une vague me poussa, par surprise, vers le torse solide de l'homme-fée. Je poussai un petit cri, avant d'éclater de rire. Je m'accrochai à ses épaules, j,étais plus petite que les elfes. Mon physique se rapprochait plus de celui des humaines.


- Pardon, murmurai-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 09/08/2018

MessageSujet: Re: Une première rencontre | PV Melian   Dim 16 Déc - 14:07

Ce n'était pas dans mes habitudes de me mêler de la vie privée des gens, mais ma curiosité me mettait toujours les pieds dans les plats. Je regrettai aussitôt d'avoir mentionné Osantalt lorsque je vis le petit sourire triste de Melian. Heureusement, il s'effaça assez rapidement alors qu'elle nageait à ma rencontre pour s'accrocher à mes épaules. Son petit regard de biche se planta dans le mien, alors qu'elle devenait soudainement toute sérieuse. 

« Nathan et moi avons la même mère, me dit-elle avec tendresse. Elle a eu une aventure avec notre père, après l'avoir sauvé de la noyade. Elle m'a eue peu de temps après le départ de mon père et mon frère. Je crois qu'être séparé de sa mère a fait profondément mal à Nathan. »

Pourtant, il ne m'avait jamais semblé souffrir. Il avait l'air tellement parfait, tellement aimé. Je l'admirais profondément. Cela prouvait que la surface ne reflétait que ce que l'on voulait bien montrer. Je plongeai à la suite de la jeune hybride et revins à la surface en même temps qu'elle. Je lui souris doucement. J'aimerais tant pouvoir lire ses pensées. Elle était très belle, et sa personnalité m'attirait franchement. Même si elle était un être magique, je n'avais pas l'impression que j'étais inférieur à ses côtés. 

« Parle-moi de toi, de ton monde, murmura-t-elle. »

Ses yeux pétillaient de curiosité, comme les miens. J'ouvris la bouche pour parler, mais le corps de Melian me fonça directement dessus, poussé par une vague. J'éclatai de rire avec elle, alors que mes mains se posaient tout naturellement contre sa taille, pour l'empêcher de se faire propulser de nouveau. 

« Pardon, s'excusa-t-elle en un souffle. »

Je secouai négativement la tête. Elle n'avait pas à s'excuser. Je pris doucement sa main dans la mienne, avant de l'entraîner sur la plage de galet. Je pris place sur une roche, afin de me laisser sécher par les rayons du soleil. Ma douce amie m'imita, et je tournai la tête vers elle, un petit sourire aux lèvres. 

« Mon monde et moi n'allons pas vraiment ensemble, commençais-je. Je vais donc te parler du Royaume des Fées. C'est le Roi qui met au monde toutes les petites Fées. Ensuite, elles doivent être nourries pendant plusieurs semaines avec un nectar qui provient d'une fleur qui ne s'ouvre que la nuit. Toutes les Fées grandissent ensemble, suivent les mêmes cours. Et surtout, elles sont toutes magiques. »

Je vis qu'elle dévorait mes paroles. Je ne pus empêcher mon regard de s'accrocher à ses lèvres, que je trouvais bien appétissantes tout à coup. Je me raclai la gorge, et dardai mon attention sur ses yeux, afin de ne pas paraître déplacé. 

« Au début de l'adolescence, elles développent des ailes, chuchotais-je. Eum. Sauf moi. Disons que je suis un cas très rare, et je suis la seule Fée sans pouvoir et sans aile. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melian

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 24/06/2018

MessageSujet: Re: Une première rencontre | PV Melian   Mer 2 Jan - 0:06

Je n'avais jamais rencontré d'être comme lui, je ne savais pas d’où venaient les fées. C'était probablement la première chose qui me fascinait chez lui, en fait la première chose qui m'avais frappé. Mais sa douceur et sa beauté était aussi quelque chose de voir même plus fascinant que son peuple. Puis il y avait eu la lumière, je savais ce que l'on disait sur ce continent sur la lumière qui entoure certaines personnes.


Mon nouvel ami secoua la tête. Comme si je devais pas m'excuser. Sa main se glissa dans la mienne, avant de me ramener vers le rivage de galets. Il grimpa sur une roche plate, pour faire sécher son corps divin. Je grimpai à son côté et m'étendis près de lui. Comparé à Leo qui avait gardé son pantalon, je m'étais entièrement dénudée. Leo se retourna vers moi, un sourire brillant sur ses belles lèvres.


- Mon monde et moi n'allons pas vraiment ensemble, dit-il. Je vais donc te parler du Royaume des Fées. C'est le Roi qui met au monde toutes les petites fées. Ensuite, elles doivent êtres nourries pendant plusieurs semaines avec un nectar qui provient d'un fleur qui ne s'ouvre que la nuit. Toutes les fées grandissent ensemble, suivent les mêmes cours. Et surtout, elles sont toutes magiques.


Je ne pensais pas boire ses paroles, que je les buvais maintenant. Son regard se fixa sur mon visage, je vis qu'il semblait être autant attiré par moi, que je l'étais par lui. Je me surpris à désirer qu'il me prenne dans ses bras et de sentir sa peau contre la mienne. Son raclement de gorge me sortit de mes pensées, alors que nos regards fusionnaient.


- Au début de l'adolescence, elles développent des ailes, murmura-t-il. Eum. Sauf moi. Disons que je suis un cas très rare, et je suis la seule fée sans pouvoir et sans aile.


Je baissai la tête, il avait parlé d'une voix si basse et douce, comme si il avait honte. Je fis ce que ma mère m'avait appris pour réconforter quelqu'un. Je passai une main contre sa joue, avant de l’illuminer et lui envoyer un baume de réconfort en son coeur. Je me relevai en position assise et ramenai mes jambes contre ma poitrine, mon regard toujours noyé dans le sien.


- Je suis la seule demi-elfe femelle née sur Osantalt, ma mère a eu Nathan et a laissé mon père partir avec mon frère, dis-je. Elle me portait déjà et n'a jamais parlé de moi à mon père. Puis quand je suis née, il a été décidé que je n'épouserais jamais un être d'Osantalt et que je devrais suivre les traces de ma mère et devenir une Enchanteresse. Ce qui n'a jamais été mon désir.


Je poussai un soupir, avant de darder mon regard sur la mer. Le vent salin faisait voler mes cheveux et je fus prise d'un petit frisson. Je m'imaginais la rage que Kementari devait ressentir en apprenant mon départ. Osantalt devait rester un secret, si l'un de nous partait, il ne pouvait revenir. Des larmes remplirent mes yeux, ma maison me manquait, mais je ne voyais pas revenir. Mon rêve était de devenir un Chevalier d'Émeraude et Nathan me l'avait strictement interdit. Je ne savais donc plus où était ma place.


- Ma mère, Kementari, m'a élevé dans les enseignements des Enchanteresses, mais me bordait avec les histoires des Chevaliers et de mes frères Nathan et Kesley, dis-je. Depuis mon enfance, je rêve d'être une Chevalière d'Émeraude, mais quand je suis arriver, Nathan me l'a refusé. Je cherche donc ma place en ce monde.


Je me retournai vers Leo, son regard ne m'avait jamais quitté. Je n'avais jamais été timide face à la nudité et mon corps, mais son regard sur ma peau me fit rougir, un peu. Ma robe trônait sous un galet sur la plage, quelques pas plus loin de nous. L'idée de le quitter, ne serait-ce qu'un instant n'était même pas une option.


- Est-ce que votre Roi est d'accord avec les mariages interraciaux? demandai-je innocemment.


Ce n'était pas une question par hasard. J'avais l'impression que quelque chose en lui m'appelait. Je voulais qu'il continue de me regarder comme il le faisait, je voulais qu'il me touche, qu'il m'embrasse. Je m'étendis de nouveau vers lui, mais plus près qu'avant. Ma main s'avança vers son torse, plutôt musclé, mais s'arrêta en plein mouvement. Je n'avais pas sa permission, je baissai les yeux, avant de mordre ma lèvre inférieure. Je posai ma bouche doucement contre la sienne, avant de reculer rapidement. Le contact de nos lèvres avait à peine duré une seconde, mais m'avais électrisé. Je posai une main contre ma lèvre du bas.


- Je... Je sais pas ... Je sais pas ce qui m'a pris, murmurai-je. Désolée!


Je descendis de la roche, courant vers ma robe et la revêtis rapidement. Ma nudité, la proximité de son corps et sa peau, m'avait trop chaviré. Je devais me reprendre. Je me retournai et Leo était devant moi, si près de ma personne. Si je n'étais pas si plus petite que lui, nos lèvres se toucheraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une première rencontre | PV Melian   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une première rencontre | PV Melian
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Le 26 mai... La première armée permanente française...
» Première nuit dans Dreamland...
» Pas touche, je l'ai vu en première. [Déborah]
» Première alarme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: Enkidiev :: Royaume des Fées-
Sauter vers: