Les Chevaliers d'Émeraude

Les Chevaliers d'Émeraude, troisième génération
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Adoubement

Aller en bas 
AuteurMessage
Lerening

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 06/10/2018

MessageSujet: Adoubement    Sam 13 Oct - 16:23

Je faisais les cent pas dans sa chambre depuis un bon moment déjà, suffisamment pour que ma camarade perde patience et me force à me rassoir sur mon lit.
 
-tu me donne le tournis à faire tes allers retours, tu ne peux pas te calmer un peu ?
 
-j’aimerais bien t’y voir… c’est aujourd’hui que je suis censée devenir écuyère et je n’ai pas la moindre idée de qui va être mon mentor…
 
-qu’est ce que ça peut bien faire ? depuis le temps que tu me rabats les oreilles avec tes envies d’aventures tu ne vas pas rebrousser chemin, d’ailleurs tu devrais peut-être te mettre en tenue, la cérémonie ne va pas tarder a commencer.

Je suivis son conseil et m’habillai machinalement en continuant de me poser mille et une questions. La dernière fois que j’ai vue le monde en dehors des murailles j’était une enfant qui ne savais même pas parler la langue… tout devais avoir changer depuis le temps. Je remis ma mèche devant mon œil et inspira un grand coup avant de me diriger vers le couloir.
 
-tu ne m’accompagne pas ? demandai-je en me retournant vers l’autre jeune fille.
 
-navrée mais j’ai beaucoup à faire aujourd’hui, mais ne t’inquiète pas tu t’en sortiras très bien.
 
Je refermais la porte avec un léger sincèrement au cœur, j’aurais préférée ne pas vivre cette expérience toute seule. Je me rendis dans la cour en priant tous les dieux que je connaissais pour que tout se passe sans encombre, ce n’était pas le moment de commettre une bourde. Les autres futurs écuyers étaient déjà là, je me mis à côté d’eux en attendant que le magicien prononce nos noms. Mes oreilles se dressèrent instinctivement quand il m’appela enfin, je fus soulagée quand il annonça que mon maitre serait la chevalière Adalyne, elle n’avait pas du tout l’air d’être la plus sévère de la troupe. Je m’avançais vers la chevalière, bien heureuse que tout cela se termine.    


-ce… c’est un honneur d’être votre écuyère, dis-je intimidée.
 
J’avais du mal à me reconnaitre moi-même, je n’étais pourtant pas du genre à manquer de bagout avec les gens mais là c’était comme si une boule dans ma gorge m’empêchait d’articuler quoi que ce soit. Le surplus d’émotion avait eu raison de mon élocution. La présence du chevalier Nathan n’aidait en rien, j’avais encore en tête le jour où j’avais essayé de le détrousser. Je n’avais qu’une envie, me faire toute petite pour passer inaperçue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalyne

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 17/04/2016

MessageSujet: Re: Adoubement    Dim 14 Oct - 12:59

C'était ce matin. Ce matin que j'allais rencontrer ma première écuyère. Ça ne me stressait pas, loin de là. Il fallait dire que pour ma part, j'avais été une apprentie exemplaire. Je savais pertinemment que mon calme et mon sang froid m'aideraient à affronter cette nouvelle aventure. J'avais déjà un petit de cinq ans, et un nouveau-né. J'avais l'habitude à gérer les enfants. Mon mari avait peur que cela nous distance, mais j'avais pris le temps de lui expliquer que mon écuyer dormirait dans chambre à part, adjacente à la nôtre. Cela ne m'empêcherait pas de participer aux activités familiales, au contraire, ça nous ferait un enfant de plus à prendre soin. Évidemment, Kaleb ne voyait pas les choses ainsi. Sa nature craintive et froide d'Elfe le faisait voir cela du mauvais oeil. Mais je n'étais pas inquiète. Lorsqu'il rencontrerait la jeune personne que Nathan avait choisie pour moi, il changerait rapidement d'idée. Souvent, il s'arrangeait pour que les maîtres et écuyer aient le même genre de tempérament. Lorsqu'il faisait l'inverse, c'était simplement pour aider aux deux êtres à mieux s'épanouir. Il ne faisait jamais les mauvais choix, j'avais une confiance aveugle en mon chef. 


Un dernier regard à la psyché, et j'étais prête. Derrière moi, je pouvais voir le regard inquisiteur de Kaleb. Il n'avait même pas besoin de parler. Je ressentais ses émotions. Il fallait dire qu'elles étaient très puissantes en ce moment. J'embrassai rapidement mon mari, puis mon fils Santo, et finalement mon nouveau-né, Elendil. Mon mari l'avait prénommé ainsi car dans sa langue maternelle, ça voulait dire « ami des Elfes ». Je sortis dehors, sachant très bien que mon époux prendrait bien soin des petits. Je me glissai au milieu de la marée de cuirasses et de tuniques vertes, excitée. Je me frayai un chemin jusqu'à Aliénor, qui avait été mon propre maître. Je lui fis un petit sourire, attendant la suite des choses. 


Nathan commença alors l'attribution, et mon coeur fit un bond dans ma poitrine lorsqu'il m'appela après la petite Lerening. J'étais heureuse. Cette jeune pardusse ne pouvait espérer meilleur maître. Même si les Chevaliers n'étaient pas racistes, je savais que certains de mes frères et soeurs d'armes auraient eu besoin d'un temps d'adaptation. Pas moi. Je vivais avec un Elfe et mes enfants étaient des demi-elfes. Pour moi, cette petite fille était comme toutes les autres. 


Je grimpai sur l'estrade de fortune, montée seulement pour l'occasion, me saisissant de la ceinture sertie de pierres précieuses qu'aurait à porter mon écuyère. 


« Ce... C'est un honneur d'être votre écuyère, prononça Lerening, visiblement impressionnée. »


Je lui souris avec tendresse, avant de m'agenouiller devant elle pour être à sa hauteur. J'attachai la ceinture d'armes à sa taille, puis lui remis ses armes. Elle les glissa machinalement à leurs fourreaux, puis je retournai avec elle dans la cour. Nathan termina l'attribution des écuyers une heure plus tard, et tous se dispersèrent. J'entraînai mon écuyère près des mannequins de bois. 


« C'est un honneur de t'avoir pour écuyère, lui dis-je finalement, souriante. »


Je savais que Nathan avait fait un bon choix. Je savais que Lerening avait un petit retard en magie, et j'allais m'assurer de corriger cette lacune. Après tout, j'étais une experte de la guérison, et j'allais certainement lui enseigner mon art. Un petit peu de confiance en elle, et le tour était joué. 


« C'est ma première fois en tant que maître, donc nous allons apprendre tout ça ensemble, lui confiais-je. Quelle est ta principale force ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lerening

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 06/10/2018

MessageSujet: Re: Adoubement    Mar 16 Oct - 20:03

Je suivis mon nouveau maitre comme son ombre jusqu’aux mannequins d’entrainement, j’était excitée a l’idée de pouvoir utiliser de nouveau une dague mais je savais que l’épée serait compliquée à manier à cause de son poids. Je remettais sans cesse en place la ceinture qui penchais à cause du poids de l’épée, je n’avais pas l’habitude de porter un tel attirail.
 
-c’est un honneur de t’avoir pour écuyère.
 
Je répondis à la chevalière en lui rendant son sourire, elle semblait réellement plus douce que les autres chevaliers, j’étais beaucoup plus calme que tout a l’heure, j’éprouvais presque une certaine hâte pour recevoir mes premières leçons.  
 
-c’est ma première fois en tant que maître, donc nous allons apprendre tout ça ensemble. Qu’elle est ta principale force.
 
Je fus prise au dépourvue face à une telle question et je dis réfléchir un petit moment pour trouver quelque chose dans lequel j’étais douée… je passais machinalement mes doigts dans ma chevelure pour me concentrer. En ce qui concerne mes performances magiques j’était aussi dégourdie qu’un unijambiste dans un escalier. Je songeais à lui dire que je n’étais pas la dernière pour chaparder dans les cuisines et que Nathan m’avait « récupérée » pendant que j’essayais de le détrousser mais je préférais éviter de m’attirer des ennuis. Je détournais le regard sachant très bien que j’était une piètre menteuse même en gardant le silence. Mon flair et mon Ouïe était certes des atouts mais ce n’était pas très chevaleresque… je fini finalement par trouver quelque chose d’assez présentable.
 
-je suis … plutôt agile, en tout cas je le suis bien plus que les autres, j’arrive à me faufiler et j’aime beaucoup grimper avec mes griffes.
 
*ce n’est pas avec ça que je vais faire bonne impression…mon principal atout consiste à imiter les chats qui rodent dans le château. *  me dis-je en soupirant légèrement.  Mes oreilles se dressèrent soudain.
 
-ah si, dis-je fièrement, j’arrive à lancer des couteaux, parfois j’arrive même à les planter dans la porte sans qu’ils ne tombent. Ça ne sert pas à grand-chose je l’avoue mais…c’est mieux que rien du tout j’imagine.

Je pris le poignard qui était accroché à ma ceinture et je le jetai sur le mannequin, celui atteignit le flanc alors que visais la tête. Si je tenais ma langue je pourrais peut-être donner l’illusion de maitriser la situation. Je tournai la tête vers mon maitre en essayant par tout les moyens de ne pas trahir ma gène suite a cet échec. je ne savais pas si javais le droit de sortir une arme comme ça sans permission mais maintenant que le mal était fait je n'avais plus qu'a croiser les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Adoubement    

Revenir en haut Aller en bas
 
Adoubement
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Adoubement
» [Evénement] Cérémonie d'adoubement
» Adoubement & Attribution (suite): LE BANQUET!
» E04 - L'adoubement [Partie 2]
» Adoubement de la Chevalerie d'Alombria [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: Enkidiev :: Royaume d'Émeraude :: Château :: Cour du château-
Sauter vers: