Les Chevaliers d'Émeraude

Les Chevaliers d'Émeraude, troisième génération
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Solitude [ Angelica et Noémia ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Angelica
Princesse de Shola
Angelica

Messages : 7
Date d'inscription : 26/08/2018

MessageSujet: Solitude [ Angelica et Noémia ]   Mar 16 Oct - 21:44

Je poussai un soupir. J'étais prisonnière ici, je voulais quitter Shola, je voulais bouger. Je voulais me sauver, vivre sur la route et surtout explorer le reste du continent. Tout cela m'était impossible, si je quittais Shola et que je réalisais mon rêve, Noémia mourrait. Cela me rendrait folle de rage et de tristesse. Je crois que cela tuerait Téoh et mes parents. Agacée de ne pas avoir de choix dans ma vie, je me jetai dans mon lit balaquin, fixant les voiles bourgognes de mon lit.


Recroquevillée dans mes draps noirs, je continuais de rager intérieurement. Je n'aimais pas ma vie, mais je n'étais pas assez égoïste pour tuer ma soeur. Je l'aimais trop et je ne savais si j'allais être capable de m'en remettre si ma jumelle périssait. Au creux de ma main, une petite flamme dansait tranquillement, c'était quelque chose qui me calmait normalement. Aujourd'hui, cela ne fonctionnait pas. Je me sentais bouillir intérieurement, j'avais honte de moi.


Je fermai les yeux, pressant fortement mes paupières ensembles, afin de retenir mes larmes. Je reniflai bruyamment, la flamme devenait de plus en plus grosse. Je continuais de pleurer, perdant de plus en plus le contrôle de mes émotions. Mes sanglots étaient devenus des cris de rage.


- Angie, fit une petite voix toute douce.


Je sursautai et la balle de feu vola de ma main vers le visage de Noémia, qui se tenait dans ma porte. Je posai mes mains contre ma bouche, sous le choc. Je sautai sur mes pieds et me lançai vers ma soeur. La balle ne la toucha jamais, car elle usa de son contrôle de l'eau, pour l'éteindre. Je me lançai contre No, la serrant dans mes bras et je pleurais.


- J'ai failli te tuer, pleurai-je. Je suis mauvaise. Comment fais-tu pour m'aimer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noémia
Princesse de Shola
Noémia

Messages : 6
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Solitude [ Angelica et Noémia ]   Mar 23 Oct - 17:06

Aujourd'hui, je passais du temps avec Téoh. C'était la personne qui me ressemblait le plus mentalement dans ce château. En effet, son âme calme résonnait très bien avec la mienne. Cependant, comme il disait souvent : « les contraires s'attirent ». C'était sans doute pourquoi la personne que j'aimais le plus en ce monde était ma soeur, Angelica. Malgré tout, nous n'avions pas beaucoup d'activités en commun. J'avais donc décidé de montrer mon art à mon oncle. Avec patience, je lui enseignais comment confectionner un vêtement. Il apprenait vite, et il avait beaucoup de minutie. Par contre, il lui manquait le côté imaginatif. Tous ses vêtements étaient donc pratiquement identiques. Au bout de quelques heures, il quitta mon atelier, riant de lui-même. 


Je continuai pour ma part la robe que j'étais en train de faire. Je ne faisais pas beaucoup de robes pour Angie, puisqu'elle ne les portait pas vraiment. Souvent, ce que je faisais était trop coloré pour elle. Cette fois, j'avais décidé de lui faire une magnifique robe de soirée qu'elle voudrait porter. Elle était noire, ornée de centaines de sa pierre préférée, afin de rappeler son diadème. J'avais d'ailleurs imaginé le vêtement pour qu'elle puisse le porter avec sa cape favorite. J'avais hâte de la lui offrir pour notre anniversaire, qui arrivait à grands pas. Je m'appliquais tellement afin qu'il n'y ait aucun défaut, que j'avais peur de ne pas pouvoir la terminer à temps. 


Alors que je collais la dernière pierre sur la dentelle, qui se trouvait au niveau de l'épaule, je ressentis la détresse émotionnelle d'Angelica. Je laissai tout en plan, et je quittai mes appartements pour me rendre à ceux de ma soeur. Je pouvais l'entendre hurler. J'ouvris la porte, sans même cogner. 


« Angie ? demandais-je alors doucement. »


Sursautant, ma soeur me tira involontairement une boule de feu. Je la dissipai aussitôt avec de l'eau. Si je ne reçus pas la balle de feu, je reçus cependant une Angelica en pleurs. Je la serrai contre moi, afin de la réconforter. 


« J'ai failli te tuer, sanglota Angelica. Je suis mauvaise. Comment fais-tu pour m'aimer ? »


J'éloignai tendrement ma soeur de moi, avant d'essuyer ses larmes avec mes pouces. Je glissai ensuite ma main dans la sienne, pour la ramener contre son lit à baldaquins. Je pris place à côté d'elle. 


« Tu sais bien que tu pourras jamais me tuer, lui dis-je pour la tranquilliser. Mes pouvoirs annulent les tiens. Et l'inverse est aussi vrai. Et puis, je t'aime parce que je t'aime. »


Je lui fis une petite grimace, avant de la faire chavirer contre son matelas de plumes, puis la chatouiller jusqu'à ce qu'elle demande grâce. Je me contentai ensuite de la serrer dans mes bras. 


« Tu sais que tu es ma soeur préférée ? dis-je à la blague. »


En guise de réponse, je reçus un léger coup de coude dans les côtes. J'éclatai alors de rire.


« J'ai montré à oncle Téoh à faire des vêtements, la tentais-je. Tu veux voir le résultat ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelica
Princesse de Shola
Angelica

Messages : 7
Date d'inscription : 26/08/2018

MessageSujet: Re: Solitude [ Angelica et Noémia ]   Sam 17 Nov - 12:39

J'avais tellement honte de moi, honte de mes sentiments. J'adorais ma soeur, elle était tout mon monde, mais mes parents en avaient que pour elle. Surtout ma mère, cette dernière ne me voyait presque plus, puisque Noémia avait beaucoup plus d'affinités avec elle. C'est pour cette raison que ma tendre maman avait convaincu mon père de lui remettre la couronne, lorsqu'ils passeraient sur les Grandes Plaines de lumière.


Depuis cette annonce, j'étais remplie d'une immense jalousie envers No. J'avais honte de ressentir cela, honte de vouloir partir et ne pas me retourner, sachant très bien que cela la tuerait. Même si elle pouvait lire en moi, comme dans un livre ouvert, je faisais bien attention de garder ces pensées lorsque j'étais seule. Noémia finit par m'éloigner d'elle, ses petits pouces essuyant mes larmes. Sa main prit la mienne, pour me ramener vers mon lit, avant de s'asseoir à côté de moi.


-Tu sais bien que tu pourras jamais me tuer, me rassura Noe. Mes pouvoirs annulent les tiens. Et l'inverse est aussi vrai. Et puis, je t'aime parce que je t'aime.


Ma jumelle me fit une petite grimace, avant de me pousser sur le lit et se mit à me chatouiller. Je me mis à hurler de rire, jusqu'à ce que je la supplie de me laisser respirer. Noémia me prit dans ses bras et me serra fortement dans ses bras.


- Tu sais que tu es ma soeur préférée? rigola-t-elle.


Je la regardai, avant de lui envoyer mon coude dans les côtes, en douceur. Son petit rire tout doux emplit la pièce. Cela calma un brin, mon âme en peine. Mais la jalousie restait, je tentais de la pousser jusqu'au plus profond de mon âme.


- J'ai montré à oncle Téoh à faire des vêtements, dit-elle.


Je me tournai vers ma soeur et lui lançai un petit regard sceptique. Je pris sa main et la suivis jusqu'à sa chambre. J'arrivai devant deux tables, sur l'une reposait une espèce de tunique blanche cassée. Du bout des doigts, j'agrippai le vêtement et me retournai vers Noémia, et j'éclatai de rire. Je reposai le vêtement sur la table et me retournai vers celle de ma soeur et vis une magnifique robe noire absolument magnifique. Je pris la pièce d'art et me retournai vers Noémia.


-Tu... Tu as fait ça? demandai-je.


Je baissai la tête, me sentait encore plus coupable. Je la pris dans mes bras et cachai mon petit visage dans son cou. Je ne voulais pas qu'elle voit mes larmes et ma honte.


- Tu n'aurais pas dû, Noé, soufflai-je. Je suis une personne horrible, t'as pas idée comment je suis mauvaise.


Je baissai la tête sur la robe. Les pierres de la robe allaient si bien avec ma tiare et je pouvais la porter avec ma cape préférée. Tout de cette robe reflétait qui j'étais aux yeux de ma soeur. Je relevai un regard coupable sur elle.


- Tu sais que tu es ma soeur préférée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noémia
Princesse de Shola
Noémia

Messages : 6
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Solitude [ Angelica et Noémia ]   Sam 1 Déc - 18:05

Le regard qu'Angie me lança me donna envie d'éclater de rire, mais je me retins. Je me saisis plutôt de la main de ma soeur, avant de l'entraîner vers mon atelier, qui faisait partie de mes appartements. Je lui pointai l'endroit où Téoh avait travaillé, et elle se saisit de la tunique blanche avec dédain. Elle était affreuse. Évidemment, j'allais la retravailler puis lui offrir. Cependant, la réelle raison de ma présence ici avec Angelica, c'était plutôt pour lui offrir la robe sur laquelle je travaillais depuis longtemps pour qu'elle soit parfaite pour elle. Je croisai mes bras contre ma poitrine, alors qu'elle éclatait de rire devant le morceau de vêtement de notre oncle. Puis, son regard se tourna vers ma table de travail. Aussitôt qu'elle vit la robe noire, elle sut qu'elle était pour elle. Je vis son regard ébahi alors qu'elle s'en saisissait pour l'observer.


« Tu... Tu as fait ça ? articula ma soeur, sous le choc. »


Je lui souris, alors qu'elle baisait la tête. Je la sondai rapidement, et je fus surprise de la sentir honteuse. Elle se faufila alors dans mes bras et elle cacha son magnifique visage dans le creux de mon cou. Je souris avec tendresse, alors que je la serrais contre moi en caressant ses cheveux noirs. 


« Tu n'aurais pas dû, Noé, sanglota ma soeur. Je suis une personne horrible, t'as pas idée comment je suis mauvaise. »


Je arquai un sourcil. Parce qu'elle m'avait lancé une boule de feu par accident ? Elle disait n'importe quoi. 


« Tu sais que tu es ma soeur préférée ? me lança-t-elle à son tour, relevant son regard vers moi. »


Je lui fis une petite grimace, avant de reprendre sa robe. Je pris place à ma table de travail, afin de fixer correctement la dernière pierre, puis je lui tendis de nouveau. Elle serait tout simplement parfaite dans cette robe. Il suffisait qu'un prince vienne nous visiter à Shola et il voudrait l'épouser sur-le-champ. 


« Essaie la ! la pressais-je alors. »


Je la poussai en direction de ma chambre, puis derrière le paravent. Ma chambre était très sereine, comparativement à celle de ma soeur. Alors que la mienne était blanche avec des touches de bleu très pâles. J'avais des meubles en verre très fins et élégants. Ma mère disait que ma chambre était trop froide, et que celle d'Angie était trop sombre. En effet, Angelica avait une chambre d'un gris foncé, drapée de noire et certaines touches de rouge foncé. Tous les miroirs étaient couverts, puisqu'elle détestait se regarder. 


Angelica sortit alors de derrière le paravent, me sortant de mes pensées. Je mis mes mains devant ma bouche par surprise. Elle était encore plus belle que je ne me l'étais imaginée. 


« Angie... soufflais-je alors. T'ES TROP BELLE ! »


Je me saisis de son bras afin de la retourner face au miroir. Je restai légèrement derrière elle. Je lui souriais de toutes mes dents, alors que je vis l'ombre d'un sourire se dessiner sur son visage. 


« Laisse-moi coiffer tes cheveux ! réclamais-je alors. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelica
Princesse de Shola
Angelica

Messages : 7
Date d'inscription : 26/08/2018

MessageSujet: Re: Solitude [ Angelica et Noémia ]   Dim 16 Déc - 20:45

Je ne méritais pas toute cette attention de la part de ma soeur. J'avais l'impression que Noe essayait de se faire pardonner toute l'attention qu'elle recevait de nos parents. Surtout puisque tous les Rois du continent envoyaient leur fils à Shola pour les promettre à Noémia. Lorsque mes parents leur proposaient ma main, ils repartaient rapidement. Je ne pouvais pas leur en vouloir, personne ne voulait de la folle de Shola.


Ma soeur me fit une petite grimace, avant de me reprendre la robe de mes mains. Elle s'installa à sa table, pour coudre une dernière pierre, avant de me la tendre. La robe coula dans mes mains, sa texture était magnifique, c'était LA robe pour moi. Je me sentis de nouveau coupable de ma jalousie envers elle.


- Essaie la! s'exclama Noémia.


Je n'eus pas le temps de refuser, que ma jumelle me poussait vers sa chambre. Sa chambre était tout le contraire de la mienne. Elle était blanche avec de petites touches de bleu pâle, de beaux meubles assortis, un grand lit à baldaquin aux voiles pâles et une grande glace. La mienne? La mienne était presque un terrier. Dans les tons de gris foncés, mes meubles rouges foncés, le lit noir drapé de rouge et noir. Le seul miroir était couvert d'un voile, je me détestais. Ma chambre reflétait ma sombre personnalité.


Noe me poussa derrière un paravent. Je retirai ma petite robe rouge foncé, avant de baisser le regard sur mon corps nu. Je fermai les yeux, afin de repousser mon dégoût de moi-même au fond de ma personne. J'enfilai la robe, qui caressa chaque courbe et chaque parcelle de ma peau. Rien ne m'avait jamais aussi bien été. Je finis par sortir timidement de derrière le paravent. Noémia posa ses mains sur sa bouche, complétement renversée.


- Angie... murmura-t-elle. T'ES TROP BELLE!


Ma soeur agrippa ma main et me tira devant le miroir. Le sourire de ma jumelle brillait de mille feux, le mien non-existant. Puis, ma bouche s'étira en petit sourire. Pour la première fois, je me trouvais un brin jolie. Même je commençais un peu à aimer ce que je voyais.


- Laisse-moi coiffer tes cheveux! exigea Noé.


Je rigolai en hochant la tête. C'était la première fois que je me sentais comme une princesse. Je fus rapidement assise devant la coiffeuse de ma soeurette. Ses mains expertes se mirent à jouer dans mes cheveux bruns. Les siens blonds platines descendaient en de longues cascades dans son dos. Je voulais tellement avoir des cheveux comme elle, mais chaque fois qu'ils dépassaient mes épaules, je paniquais et les coupais. Je fermai les yeux.


Je les rouvris, mes cheveux étaient bouclés et rammenés sur le côté. Ma petite tiare se tenait sur ma tête, allant si bien avec ma robe. Une petite larme glissa sur ma joue, alors que j'essuyais ma joue maladroitement. Je plantai mon regard dans celui de ma soeur. Merci, murmurai-je dans son esprit.


- C'est... Magnifique... murmurai-je.


Je me levai et pris ma soeur dans mes bras, la serrant doucement contre moi. Mon regard se perdit dans le paysage glacé de Shola, au travers de la fenêtre. Mon regard s'arrêta sur une silhouette, qui s'effondra dans la neige.


- Noé..


Ma soeur me jeta un regard inquiet, alors que je pointais l'endroit où l'homme s'était effondré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noémia
Princesse de Shola
Noémia

Messages : 6
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Solitude [ Angelica et Noémia ]   Ven 21 Déc - 13:07

Je ne pensais pas qu'elle accepterait l'offre, car ma soeur ne coiffait jamais ses cheveux. Elle les laissait raides, et les cachait bien souvent qu'autrement sous sa capuche. À la table, mes parents la forçaient à la retirer, ce qui la mettait bien souvent hors d'elle. Mais j'allais faire en sorte que ma soeur reconnaisse sa propre beauté, et qu'elle vienne plus souvent dans ma chambre pour se faire une beauté. Je forçai Angie à prendre place devant ma coiffeuse, puis habilement, je frisai sa chevelure courte pour ensuite la ramener sur le côté en une coiffure royale. Avec douceur, je déposai sa tiare. C'est alors qu'elle ouvrit les yeux. Une vraie princesse. Elle était tellement magnifique ! Elle était toujours magnifique, mais cet accoutrement la mettait vraiment en valeur. Une larme glissa alors le long de sa joue, mais je savais que ce n'en était pas une de tristesse. Merci, entendis-je dans mon esprit. Je lui souris avec tendresse.


« C'est... magnifique... souffla-t-elle. »


Mes yeux souriaient. Elle était sublime. Ma soeur se leva, pour venir me prendre dans ses bras. Je refermai les miens sur son corps frêle, heureuse de lui avoir remonté le moral. 


« Noé... murmura ma soeur, visiblement inquiète. »


Je l'éloignai de moi, pour regarder l'endroit qu'elle me pointait. Je me tournai vers la fenêtre, pour voir un homme effondré dans la neige. Personne ne sortait lors de froids pareils. Je glissai ma main dans celle de ma soeur, avant de me téléporter aux côtés de l'homme. Je m'agenouillai dans la neige, faisant fi du vent qui me fouettait le visage et le corps. J'aurais du prendre la peine de me mettre une fourrure, mais lorsque je voyais quelqu'un en danger, je ne pouvais m'empêcher de la faire passer devant moi. 


Ma soeur savait ce qu'elle avait à faire. À deux, nous étions beaucoup plus puissantes. Elle posa donc ses deux mains sur mes épaules, afin de connecter nos énergies. Je passai une main lumineuse au-dessus de l'homme, d'une lueur glacée. Mon examen me permit de détecter de profondes lacérations internes, probablement des blessures magiques. Il avait fait un duel contre un sorcier, il semblerait. 


« On ne peut pas le déplacer, Angie, lui dis-je. Il mourra. Fais un cercle de feu autour de nous, pour nous réchauffer. Sinon c'est nous qui allons mourir. »


Rapidement, ma soeur fit ce que je lui demandais, alors que je commandais à la neige de s'élever hors du cercle de feu. L'homme était maintenant couché contre la pierre, qui était gelée. Comme elle lisait mes pensées, Angelica réchauffa cette roche, afin que l'homme ne meure pas de froid. Soigneusement, je refermai chaque plaie. L'opération dura près d'une heure. Je me sentais faiblir, mais je savais que ma soeur ne me laisserait pas tomber. Si je n'allais pas au bout du traitement, elle le terminerait. 


Alors que je refermais la dernière blessure, Angie se dépêcha de me souffler une petite dose d'énergie, ainsi qu'à l'homme. Ma réserve de magique était très limitée, contrairement à Angelica, qui était démesurée. L'inconnu ouvrit alors les yeux, et leur bleu me frappa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelica
Princesse de Shola
Angelica

Messages : 7
Date d'inscription : 26/08/2018

MessageSujet: Re: Solitude [ Angelica et Noémia ]   Mer 2 Jan - 14:58

Rares, étaient les humains qui visitaient Shola. Mais je savais que l'Ordre d'Émeraude avait envoyé l'un des leurs surveiller nos falaises. L'Empereur envoyait ses sorciers roder sur ces dernières, normal, deux petites princesses de Shola, nées en une seule personne, pour se détacher en deux êtres magiques. C'était intéressant pour un homme qui détestait sa femme et cherchait à procréer des êtres puissants. Mon père et oncle Téoh étaient les seuls qui avaient vu le Chevalier, ce dernier habitait dans les maisons entourant le palais, mais ni moi ou ma soeur avions pu poser les yeux sur lui.


Mais lorsque je vis un homme tomber sur la glace devant ma fenêtre, je ne pus m'empêcher de penser que c'était lui. Le Chevalier d'Émeraude qui devait nous protéger. Noémia me repoussa, avant de se retourner vers ce que je pointais. Sa petite main se glissa dans la mienne et nous apparûmes devant le soldat. Je grinçai des dents, nous aurions pu aussi nous prendre une fourrure. Noémia et sa bonté allaient nous tuer tous les trois.


Ma soeur s'agenouilla devant l'homme et me lança un regard d'urgence. Je fis de même et posai mes mains sur ses épaules frêles. Je sentis mon énergie magique passer de mon corps au sien. Sa paume s'illumina d'une lumière blanche et bleu pâle, alors qu'elle passait sa main au-dessus du corps.


- On ne peut pas le déplacer, Angie, dit finalement Noé. Il mourra. Fais un cercle de feu autour de nous, pour nous réchauffer. Sinon c'est nous qui allons mourir.


Plutôt lui que moi. Ma jumelle repoussa la neige, alors que je faisais apparaître un grand cercle de flammes chaudes autour de nous. Le Chevalier reposait maintenant sur une roche gelée, je retins un soupir, avant de réchauffer la pierre. Pendant ce temps, Noémia guérissait l'homme. Plus le temps avançait, plus je sentais que ma soeur faiblissait. Je ne voulais pas avoir à finir le traitement, je détestais guérir.


Puis au bout d'une bonne heure, Noémia finit le traitement. Je lui envoyai une petite dose de mon énergie vitale et une autre à l'homme. Si sa réserve d'énergie était limitée, la mienne ne cessait de grandir. Nous étions le contraire de l'autre. Si l'une grandissait, l'autre faiblissait. Si l'une acquérait une magie nouvelle, l'autre perdait une habilité. La nature faisait que nous nous complétions et qu'ensemble nous formions un seul être trop puissant. Puis l'homme ouvrit les yeux et le regard de Noémia me quitta. Elle regardait l'homme avec curiosité. Lui la regardait comme si elle était Fan de Shola en personne.


C'était comme si je venais de disparaître. Je sentis ma jalousie revenir, personne ne m'avait regardé ainsi. Je voulais que quelqu'un me regarde avec adoration. J'étais belle? Les flammes autour de nous doublèrent en hauteur, alors que ma jalousie m'emplissait. Noémia était ma soeur, lâche de la regarder. Je voulais hurler sur l'homme que l'on venait de sauver.


- On doit rentrer, dis-je, en posant une main sur Noémia et l'autre sur le Chevalier. Tu t'occuperas de ton ami dans ta chambre.


Je nous téléportai dans la chambre divine de ma divine soeur. Le Chevalier d'Émeraude reposait sur le lit de Noémia. Elle était encore à genoux près de lui. Sa main dans la sienne. Je serrai les dents. Noémia n'avait même pas sentis que je nous avais déplacé, elle regardait cet homme, encore. Je traversai la pièce, avant de poser ma main sur la poignée. Cette dernière me fondit dans les mains. Merde!


- J'ai fait fondre ta poignée de porte, dis-je en quittant la pièce.


Je me rendis dans ma chambre, grimpai sur mon lit et recommençai à faire danser une boule de feux dans ma main. La vie était un cercle vicieux. Puis cette dernière s'élargit et un visage apparu dedans. Deux yeux d'un brun très doux me regardaient. Je poussai un petit cri de surprise.


HJ: JPU LO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yohan
Chevalier d'Émeraude
Yohan

Messages : 3
Date d'inscription : 18/04/2018

MessageSujet: Re: Solitude [ Angelica et Noémia ]   Dim 13 Jan - 1:05

Assis contre la falaise, je fixais la mer en colère. Les vagues se cassaient avec fracas contre la roche glacée de Shola. Cela faisait presque cinq ans que j'étais partis d'Émeraude. Telle était ma mission, je devais rester sur les côtes du Royaume le plus éloigné du continent et surveiller ces dernières. J'étais partis juste après mon adoubement, je n'étais même pas revenu pour prendre un écuyer ou pour aller aider mes frères et soeurs d'armes sur les côtes de Zénor, il y a deux ans. Je devais rester ici.


Malgré le fait que je communiquais souvent avec le reste de l'Ordre, je me sentais incroyablement seul. Mais je ne voulais pas m'en plaindre. Nathan croyait en moi et je ne devais pas le décevoir. En fait, je m'étais porté volontaire pour cette mission difficile. Puisque j'étais discret et respectueux des croyances sholiennes, j'étais le candidat parfait.


Des nuages de tempête apparurent dans le ciel, ils étaient plus foncés que ceux des tempêtes normales. Ces nuages étaient noirs. Je sautai sur mes pieds et étendis mes sens magiques. Je fus frappé soudainement par une vague de haine et de noirceur. Mais je venais à peine de revenir dans mon corps qu'un être me sauta dessus. Ma tête frappa durement le sol glacé et je perdis conscience.


Je finis par me réveiller, un homme brun d'une forte stature me regardait de haut. Être en sa présence provoqua en moi, une peur incroyable. J'avais l'impression de me tenir devant un Dieu, mais il était plus ou moins humain. Il était quelque chose de plus fort, de démoniaque. Un sourire cruel s'étira sur son visage.


- Je suis venu chercher les filles de Shola, mène-moi à elles, petit insecte, cracha-t-il.


Je ne dis rien, me contentant de le regarder bravement dans les yeux. Je lui fermai mon esprit, lorsqu'il sentit cela, son poing s'illumina de mauve et s'abattit contre moi. Je poussai un cri, je n'avais jamais ressentis de douleur aussi intense. Malgré tout, je gardai mon esprit fermé à cet homme horrible et comme le château de Shola était protégé par un mur de brouillard, le rendant invisible aux gens voulant le mal; je n’avais pas peur. Ses coups s'abattaient sur moi, je me sentis aspiré vers la mort. Je fermai les yeux.


***


Je rouvris les yeux, un doux visage me regardait. Une jeune femme, ses yeux d'un gris presque blanc me dévisageait. Ses cheveux flottaient autour d'elle, lui donnant l'air d'une déesse. Je n'avais jamais vu de femme aussi belle. Elle ressemblait aux descriptions faite de la déesse Fan de Shola. Une voix, criarde, s'adressa à ma belle déesse.


- Tu t'occuperas de ton ami dans ta chambre, fit la voix.


En moins de deux, je me retrouvai dans un lit baldaquin orné de voiles blancs et bleus pâles. Je remarquai que ma belle tenait ma main dans la sienne. Je ne ressentais plus du tout mes douleurs suite à mon attaque. Une jeune femme aux cheveux noirs et vêtue d'une belle robe de la même couleur traversa la chambre vers la porte. Elle ouvrit la porte à la volée et ne se retourna pas, avant de quitter.


- J'ai fait fondre ta poignée de porte, lança-t-elle.


Je me retournai vers la plus belle des femmes d'Enkidiev. Ankylosé, je me redressai lentement dans le lit, avant de lui jeter un regard interrogateur. Assurément, j'étais au château de Shola. Mais qui était ma sauveuse? Je n'avais que rencontré le Roi et son prince Téoh.


- Ma Dame, soufflai-je, doucement. Lâchez ma main, un cocon de lumière ne devrait pas tarder à m'entourer et me toucher pourrait vous blesser, ce que je ne veux pas.


Je retirai ma main de celle de la belle dame, avant de m'étendre de nouveau. Je sentis mon corps se réchauffer, alors que je voyais ma lumière blanche faire le tour de mon corps. Lentement, mes forces et mon énergie magiques me reviendraient et je serais sur pied. Je devrais par la suite communiquer avec Nathan. Puis rencontrer le Roi et le Prince. Nathan serait-il déçu de moi? Me rapatriait-il? Je ne savais pas si j'étais prêt à revoir Émeraude.


Je pris une grande respiration, avant de me redresser plus facilement, le cocon de lumière venait de s'éteindre. La même belle dame me regardait avec curiosité.


- Combien de temps aie-je été inconscient? demandai-je, d'une voix douce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noémia
Princesse de Shola
Noémia

Messages : 6
Date d'inscription : 13/10/2018

MessageSujet: Re: Solitude [ Angelica et Noémia ]   Sam 19 Jan - 21:35

Alors que mes yeux reflétaient l'océan nordique de Shola, ceux de l'homme devant moi semblaient plutôt rappeler la mer du désert, que j'avais vue une seule fois. Je m'y noyais, complètement perdue. Cet homme, ce chevalier, il était absolument magnifique. Derrière moi, je pouvais sentir la jalousie naissante de ma soeur. Mais pour la première fois de ma vie, j'étais incapable de la consoler, de la réconforter. En fait, j'aurais préféré qu'elle ne soit pas là. Je chassai aussitôt cette pensée de mon esprit, sachant très bien aux flammes grandissantes qu'elle était déjà très en colère. Les traits de l'homme étaient absolument parfaits à mes yeux. Comme s'il était le prince charmant dont je rêvais. Évidemment, mes parents m'avaient présenté plusieurs princes, mais je n'avais jamais été capable d'en choisir un, n'étant jamais réellement tombé sur leur charme. Avec ce chevalier, c'était complètement différent. C'était comme si mon univers entier venait de chavirer. 


« On doit rentrer, m'intima ma soeur, posant une main sur mon épaule et une autre contre l'homme. Tu t'occuperas de ton ami dans ta chambre. »


Ma main s'était tout naturellement nouée avec celle du chevalier, alors que je me perdais de nouveau dans son regard. Je ne m'étais même pas rendue compte que le décor avait changé autour de nous ou que la température était redevenue agréable. J'entendis à peine Angie lorsqu'elle me lança quelque chose et qu'elle claqua ensuite la porte. J'étais tout simplement absorbée par l'homme que je venais de sauver. 


« Ma dame, murmura l'inconnu. Lâchez ma main, un cocon de lumière ne devrait pas tarder à m'entourer et me toucher pourrait vous blesser, ce que je ne veux pas. »


Je souris avec tendresse, alors que sa main quittait la mienne. Je savais très bien ce dont il parlait. Mon oncle s'entourait de ce cocon lorsqu'il utilisait trop ses forces. Moi, j'étais incapable de refaire mes forces ainsi. Si Angelica ne m'aidait pas, je ne récupérais pas, tout simplement. L'homme s'entoura alors de sa lumière blanche, et je me tirai une chaise près du chevet, afin de veiller sur lui, mais également veiller à ce que personne ne le touche. 


Après plusieurs heures, si je me fiais au soleil qui venait de se coucher, le chevalier battit doucement des paupières. Il se releva en position assise dans mon lit et je continuais de le fixer. Qui était-il ? Pourquoi s'était-il retrouvé en si piteux état dans la neige de Shola ? 


« Combien de temps aie-je été inconscient ? me demanda-t-il. »


Sa voix était comme une douce mélodie à mes oreilles. J'aimerais l'entendre me réciter des poèmes, ou alors m'énumérer les étoiles dans le ciel. Je me surprenais pour la première fois à vouloir être promise réellement à quelqu'un. Serait-il assez bien pour mes parents ? Était-il assez digne selon eux pour se retrouver sur le trône avec moi?


« Quelques heures, murmurais-je de ma douce voix. Je n'ai pas vraiment compté. »


Je me levai lentement, avant de passer une main lumineuse bleutée au-dessus du corps de l'homme. Je voulais m'assurer qu'il n'avait plus aucune blessure avant de le laisser se lever complètement. Je fus heureuse de constater que j'avais bien travaillé. Je fis signe à l'homme de se lever, et je ne pus m'empêcher de l'aider en glissant ma main dans la sienne. Comme si la petite personne que j'étais était capable de le retenir s'il tombait. Non. S'il tombait, je ne voulais pas le retenir, je voulais tomber avec lui, pour lui montrer qu'il n'était pas seul. Qu'il n'était plus seul. Que désormais je serais à ses côtés. 


« Je peux faire porter à manger, si vous le désirez, lui dis-je lorsqu'il fut sur ses deux pieds. »


Je lui souris, avant de réaliser que je n'avais absolument aucune idée de son nom, et que je ne m'étais même pas introduite à lui. 


« Pardonnez ma rudesse, Sire, dis-je en faisant une petite révérence. Je suis la Princesse Noémia de Shola. À votre service. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yohan
Chevalier d'Émeraude
Yohan

Messages : 3
Date d'inscription : 18/04/2018

MessageSujet: Re: Solitude [ Angelica et Noémia ]   Jeu 31 Jan - 21:08

Je n'avais jamais vu plus belle femme. Je n'avais jamais autant désiré déserter, pour vivre une vie paisible dans les bras de quelqu'un. Je voulais tout lâcher et rester avec la belle dame devant moi. À quel point, j'étais prêt à unir ma vie avec quelqu'un, sans même connaître cette personne. Comme si je connaissais la belle à mes côtés, depuis toute ma vie. Je comprenais que les Dieux ne faisaient pas d'erreur dans le choix de nos âmes soeur.


Je ne pouvais pas savoir si la belle femme devant moi ressentait la même chose que moi. Je ne voyais que son regard dardé sur moi et ce dernier ne semblait pas vouloir se détacher de ma personne. C'était la même chose pour moi, j'avais l'impression que si je cessais de la regarder, la belle disparaîtrait.


- Quelques heures, souffla la belle. Je n'ai pas vraiment compté.


Elle illumina sa paume d'une lumière bleue très pâle, avant de la passé au-dessus de moi. Je souris en comprenant qu'elle recherchait la moindre blessure en moi, je ne ressentais plus rien. La belle me fit signe que tout était sous contrôle et que je pouvais me lever. Je fis donc ce qu'elle me demandait, je souris, alors qu'elle prenait ma main dans la sienne. Si je tombais, elle ne pourrait pas m'empêcher de m'écraser au sol, elle tomberait avec moi.


- Je peux faire porter à manger, si vous le désirez, proposa-t-elle.


Son sourire vint réchauffer mon coeur, encore une fois. Elle était vraiment la plus belle femme d'Enkidiev, je ne me voyais pas la quitter. Je n'avais pas faim, simplement la regarder me donnait la plus grande force du monde. Je ne connaissais pas son nom, mais je l'aimais déjà.


- Pardonnez ma rudesse, Sire, dit ma belle, en faisant une élégante petite révérence. Je suis la Princesse Noémia de Shola. À votre service.


PARDON? Alors là j'étais dans le plus grand des pétrins. Le Roi, son père, avait exigé que je ne pose jamais les yeux sur ses filles. Et je venais de le faire, maintenant, je désirais l'une d'elle. Les Princesses devaient épouser des princes ou des seigneurs, surtout celle qui devrait monter sur le trône. Je lui fis une révérence polie, avant de baisser les yeux.


- Vous devez partir, votre Altesse, murmurai-je. Votre père serait furieux de me savoir dans la même pièce que vous. Aller à l'encontre de sa volonté pourrait coûter cher aux relations entre votre Royaume et le mien. Je présume qu'il ne voudrait pas que l'un de nous tombe sous votre charme...


Je me dirigeai vers la porte, avant de l'ouvrir. Je gardais les yeux au sol. Dire ce que j'avais dit avait été extrêmement difficile, puisqu'il était trop tard pour moi. J'aimais déjà la belle princesse, je voulais déjà passer ma vie à ses côtés. Mais si son père apprenait cela, il romprait ses relations avec Émeraude et son Royaume serait à la merci de l'Empire.


- Ne pensez pas que je ne suis pas reconnaissant pour m'avoir sauvé la vie, Princesse, dis-je. Je n'ai simplement pas le droit de poser les yeux sur vous. Je tiens à ce que l'Ordre protège votre magnifique Royaume mais...


Je ne finis jamais ma phrase. Je levai les yeux sur la belle, elle me regardait. Je ressentais tellement de tristesse et de solitude dans son être, je voulais la prendre dans mes bras. Mon coeur la désirait et mon corps aussi. Mais je n'avais pas le droit, elle devrait probablement épouser un Prince. Il n'y avait pas beaucoup de princes sur Enkidiev, Emerick d'Argent, Filipp de Rubis, Emmett de Rubis, Julian de Rubis, Tristan d'Émeraude. La plupart devait être promis maintenant.


- De plus, vous devez être promise à un prince, murmurai-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Solitude [ Angelica et Noémia ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Solitude [ Angelica et Noémia ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» joséphine ▬ « La solitude effraie une âme de vingt ans »
» Une envie de solitude ...
» Quand la solitude pèse [PV Paws]
» Solitude bénéfique (P.V)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: Enkidiev :: Royaume de Shola-
Sauter vers: