Les Chevaliers d'Émeraude

Les Chevaliers d'Émeraude, troisième génération
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Amour naissant | PV Elros

Aller en bas 
AuteurMessage
Kesley
Chevalier d'Émeraude
Kesley

Messages : 53
Date d'inscription : 17/04/2016

Amour naissant | PV Elros Empty
MessageSujet: Amour naissant | PV Elros   Amour naissant | PV Elros Icon_minitimeDim 10 Fév - 11:51

J'avais eu trois âmes soeurs. Évidemment, quelqu'un avait essayé de me manipuler et de me duper. Mylena. Cependant, elle avait oublié un petit détail. Jamais elle ne pourrait reproduire magiquement l'amour éprouvé réellement avec son âme soeur. Oui, j'avais aimé Emerick, pour ce qui était de Diana, c'était légèrement différent. Mais avec Elros, tout était tellement plus vrai. Comme si tout ce qui s'était passé avant lui, j'en reconnaissais maintenant la fausseté. Je m'étais fait avoir, et je n'étais pas le seul. Em avait été heurté dans tout ça. Elle avait même osé blesser sa petite soeur, tout ça pour m'attirer à Émeraude. Elle était brillante cette reine, je devais lui donner, mais elle oubliait de petits détails. J'étais très émotif, très sensible, c'était vrai et j'avais réellement été en colère après Nathan. Mais j'aimais mon frère. C'était une émotion qu'elle ne connaissait pas. L'amour. L'amour fraternel. Tout ce qu'elle avait, c'était ses enfants, et même eux commençaient à se retourner contre elle. 


Avec douceur, Elros releva mon visage vers le sien. J'osais à peine respirer. Je ne savais pas ce que je devais ressentir. Tout était tellement flou, tellement mêlé. Tout était arrivé tellement vite, mais en même temps si lentement... 


« Je ne regrette rien de ce que j'ai fait, avoua alors mon amant, confiant. L'exil me va si je suis pour rester ici avec toi. Lorsque je t'ai dit que je ne te quitterai pas d'un poil, c'est vrai. Je veux rester avec toi, car je... je t'aime... »


Il aurait fait fureur auprès de jeunes filles adolescentes. Elles auraient toutes craqué devant sa déclaration. Bon, moi aussi, je craquais totalement en me noyant dans ses yeux verts parfaits. Il était tout ce dont j'avais toujours rêvé. Je n'osais juste pas trop le montrer. Ses lèvres se saisirent alors des miennes, et mon coeur eut un raté. Mes yeux se fermèrent d'eux-mêmes alors que le baiser devenait beaucoup plus passionné. Je sentis son examen magique, et je ne fis rien pour l'éviter. 


« Je suis tellement désolé Kes, souffla Elros en mettant fin au baiser. J'aurais dû essayer de te sauver, je suis un lâche, un couard... »


Comment aurait-il pu me sauver ? Il n'était pas là au moment où c'était arrivé. Je ne pouvais pas le blâmer. De toute façon, même s'il avait été sur place, il n'aurait rien fait. Il provenait d'un peuple beaucoup trop pacifique. Tout l'inverse de moi. Pourtant, je sentais les émotions se déferler à une vitesse effarante en mon amant. Je poussai un petit soupir. 


« Je suis horrible, continua-t-il. Je t'aime tellement et j'ai été le pire amant. »


Il ne pouvait pas être plus clair ? Probablement pas. Impatient, je m'empressai de fouiller dans son esprit pour trouver l'information dont j'avais besoin. Pourquoi se rendait-il coupable d'un viol qu'il n'avait pas commis ? C'est alors que je la vis. La scène. Cependant, elle jouait de son point de vue. Je déglutis avec difficulté, alors qu'il tournait les talons pour m'abandonner à mon sort. Je sentis la colère monter en moi comme une flèche. Il y avait des limites au pacifisme. En fait, il ne m'avait même pas laissé seul parce qu'il n'était pas capable d'intervenir, mais bien parce qu'il pensait que j'étais en train de coucher de mon propre gré avec eux ! Il était un être magique ou pas ? 


Je le repoussai brusquement, avant de lui faire dos. Je pris une grande inspiration, glissant une main nerveuse dans mes cheveux. Je ne pouvais pas le blâmer. Je ne devais pas le blâmer. Il n'était pas un chevalier d'Émeraude, il n'avait pas les mêmes réflexes que mes camarades. Vraiment ? Étais-je en train de me convaincre ? Je me sentais trembler comme une feuille. Non. Je ne devais pas céder. C'était exactement ce que Mylena voulait. M'isoler afin que je devienne faible et manipulable. Elle avait réussi une première fois, elle ne le ferait pas une deuxième. Je me retournai en prenant une grande inspiration, relevant un regard rempli d'eau sur mon âme soeur. 


« C'est pas ta faute, murmurais-je d'une voix rauque. »


Je franchis la distance qui nous séparait, glissant mes mains contre son torse pour aller les nouer contre sa nuque. Mon regard bien encré dans le sien, il n'y avait plus rien au monde excepté nous deux. Je vis Elros ouvrir la bouche, mais je ne voulais pas entendre ses excuses. Je me hissai sur la pointe des pieds pour m'emparer amoureusement de sa bouche. C'était terminé. Je ne voulais plus en entendre parler. Ça ne faisait que me heurter encore plus. Rien n'était de sa faute. Tout était de la faute de Mylena. 


« Je t'aime, lui soufflais au travers nos baisers. Je ne vais pas la laisser nous séparer. »


Je fis reculer Elros jusqu'au lit à baldaquins derrière lui, avant de l'y pousser. Je grimpai aussitôt à califourchon sur lui, m'attardant de longues secondes à son regard. Avec tendresse, ma main alla caresser sa joue de son revers. Je lui souris amoureusement, avant de m'emparer à nouveau de ses lèvres. 


« Je ne croyais jamais te revoir, lui avouais-je en un murmure. Je n'aurais pas pensé que tu traverserais l'océan pour moi... Que tu renierais ton peuple pour moi... Que tu ferais face à l'exil pour moi... »


C'était totalement vrai. Jamais je n'aurais cru qu'il ferait cela. Pourtant, il était là, devant moi. Il fallait dire que notre petite aventure sur Osantalt ne s'était pas vraiment bien terminée. C'était notre rédemption.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elros

Elros

Messages : 21
Date d'inscription : 09/07/2018

Amour naissant | PV Elros Empty
MessageSujet: Re: Amour naissant | PV Elros   Amour naissant | PV Elros Icon_minitimeMer 13 Fév - 13:02

Je ne m'étais jamais senti coupable auparavant. Je n'avais jamais ressentis ce poids dans mon estomac, de toute ma vie. Maintenant que j'étais amoureux de Kesley d'Émeraude, je commençais à ressentir certains sentiments propres aux hommes. Je m'en voulais de ne pas m'être rendu compte que mon amant se faisait violer au lieu de se laisser faire. Je ne me le pardonnerais jamais.


Je sentis son esprit dans le mien, je le laissai faire. Il avait le droit de voir ma honte et ce qui avait mené à cela. Ce sentiment fut amplifié lorsque je me revis quitter mon amant, parce que je croyais qu'il avait consenti à cela. Je le laissai me repousser avec violence, Kes me tourna le dos. Mon coeur éclata en mille miettes. Je captai son tremblement, mais je savais que je me ferais repousser si je le prenais dans mes bras. Je devais attendre qu'il vienne à moi.


Kesley finit par se retourner vers moi, ses yeux remplis de larmes. Les miens commençaient à me piquer, je n'avais jamais vraiment pleurer de ma vie, avant que je ne fasse la rencontre de mon âme soeur. C'était comme si je devenais de plus en plus humain à son contact. Je voulais le serrer contre moi et lui chuchoter que je ne l'abandonnerais plus jamais, mais je ne pouvais pas.


- C'est pas ta faute, dit-il en un râle.


Enfin, mon tendre humain se dirigea vers moi, posa ses mains contre mon torse et les fis voyager jusqu'à ma nuque. Le contact de sa peau contre mon être me procura une douce chaleur. Ses yeux turquoises plus que sauvages se noyèrent dans les miens, verts tendres. J'ouvris la bouche pour m’excuser une fois de plus, mais je n'en eu jamais l'occasion, mon amant se hissa sur la pointe de ses pieds et posa un doux baiser contre mes lèvres.


- Je t'aime, murmura mon tendre amant entre nos baisers. Je ne vais pas la laisser nous séparer.


Non, nous resterions ensemble jusqu'à notre dernier souffle. Lentement, mon amoureux me poussa vers le lit à baldaquins derrière moi, afin que j'y tombe sur le dos. Rapidement, Kes grimpa à califourchon sur moi, son regard noyé dans le mien. Je sentis la douce caresse de sa main contre ma joue, alors que son sourire illuminait la pièce. Il finit par se pencher, pour m'embrasser de nouveau. Mon coeur se mit à se débattre en moi.


- Je ne croyais jamais te revoir, chuchota Kesley. Je n'aurais pas pensé que tu traverserais l'océan pour moi... Que tu renierais ton peuple pour moi... Que tu ferais face à l'exil pour moi...


Je baissai le regard. Malgré que je ne regrettais rien, mon île adorée me manquait. Mais ce bout de terre n'était pas aussi bien sans Kesley avec moi. Je relevai un regard amoureux vers le sien. Je me noyai dans l'océan de ses yeux, c'était là chez moi, au plus profond de son regard. Ma main se glissa dans ses cheveux, caressant doucement la courbe de son oreille.


- Je le referais n'importe quand pour toi, dis-je tout bas. Osantalt n'est rien sans toi à mes côtés. Jamais, je ne t'abandonnerai, je vais passer le reste de ma vie dans tes bras, Kesley d'Émeraude.


J'attirai son visage vers le mien, avant de poser mes lèvres contre les siennes, en un langoureux et profond baiser. Mes mains se posèrent contre ses hanches, comme si je m’accrochais à sa personne, de peur qu'il parte. Lentement, je sentis mon membre se durcir dans mon pantalon, j'avais envie de lui. Je voulais lui prouver que je pouvais l'aimer mieux que quinconce. Ma main glissa de sa hanche vers sa tunique, j'en défis les lacets, avant de lui retirer.


- Arrête-moi, si tu ne veux pas, murmurai-je, haletant.


Je me redressais en position assise, avant de retirer ma tunique. Mes baisers brûlants reprirent contre ses lèvres, avant de descendre contre la peau chaude de son cou. J'y cachai mon visage, l'espace d'un petit moment. Mes baisers reprirent leur chemin, alors que j'inversais nos positions, posant doucement son dos contre le matelas de plumes et grimpant sur lui. Lentement mes lèvres glissaient vers son bas ventre. J'arrivai à son pantalon, avant de relever un regard inquiet sur mon amant.


- Je t'aime, avouai-je encore.


Ma main se noua avec la sienne. Il était plus beau qu'un Dieu, plus fort que tout. De mon autre main, je délaçai son pantalon. Chaque geste était lent et doux. Je ne voulais pas l'effrayer. Lentement, je lui retirai son dernier vêtement, en libérant son sexe tendu. Je mordis ma lèvre inférieure, les humains adoraient ce genre de traitement. Doucement, ma main s'enroula autour de son membre et entama un doux va et vien. Puis après un petit moment, j'embrassai son gland, avant de le prendre complétement en bouche et continuer mon mouvement. Je me surpris à aimer cela autant que lui devait aimer. Entre chaque va et vien, un petit gémissement de plaisir s'échappait de moi. Mon propre sexe était plus que douloureux.


Je pris de plus en plus d'assurance, pour auguementer la vitesse de mon mouvement. Si bien que son gland alla toucher le fond de ma gorge, je m'attendis à déglutir, mais non. Au contraire, j'en voulais plus. Je pris la main de mon amour et la posai contre le dos de ma tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kesley
Chevalier d'Émeraude
Kesley

Messages : 53
Date d'inscription : 17/04/2016

Amour naissant | PV Elros Empty
MessageSujet: Re: Amour naissant | PV Elros   Amour naissant | PV Elros Icon_minitimeLun 18 Fév - 17:42

Je trouvais cela très ironique. Mon frère Nathan était le seul représentant d'Osantalt sur Enkidiev. Puis, ma soeur Melian était arrivée. Et maintenant, c'était Elros. Tous étaient mes proches. Comme si j'étais destiné à passer ma vie avec des Elfes provenant de cette foutue île. Car il fallait dire que mes relations avec les Elfes de mon continent n'étaient pas très bonnes. Ils me détestaient tous car je contrôlais la nature, mais que je ne savais pas vraiment me servir de mes pouvoirs. La majorité du temps, je créais des désastres et je détruisais la nature. Tout ça, je m'en fichais désormais. Je me fichais bien de tout ce qui se passait autour de nous. Il n'y avait qu'Elros, et il n'y aurait que lui. Je ne savais même pas si j'allais retourner au combat. Je ne voulais pas laisser mon âme soeur derrière moi. Je ne savais pas comment mon frère faisait pour laisser son épouse à chaque combat, mais je ne voulais pas faire ça. J'en serais incapable. 


Le regard de mon amant vint se planter dans le mien, tandis que sa main se faufilait dans ma chevelure frisée. J'étais l'opposé des Elfes dans tous les sens. Autant physiquement que mentalement. Et voilà que j'étais au lit avec l'un d'eux. Je n'avais jamais couché avec un être sylvestre. Je ne savais pas du tout s'il ressentait les mêmes choses que nous. Après tout, je savais que mon frère faisait l'amour avec sa femme, mais il n'était qu'à demi-elfe... Au moins, je savais que ses oreilles étaient sensibles. D'ailleurs, sa main fine traçait la courbe fine que décrivait ma propre oreille. Même si ça ne me faisait rien ressentir, je ne pus m'empêcher de trouver cela mignon. 


« Je le referais n'importe quand pour toi, souffla mon âme soeur. Osantalt n'est rien sans toi à mes côtés. Jamais, je ne t'abandonnerai, je vais passer le reste de ma vie dans tes bras, Kesley d'Émeraude. »


Mon coeur eut un raté, tandis que sa main attirait mon visage vers le sien afin de se saisir de mes lèvres en un baiser passionné. On m'avait toujours dit que les Elfes ne ressentaient pas les émotions de la même façon que nous, particulièrement du côté de l'amour. Pourtant, Elros semblait être capable d'aimer au même titre que les humains. Lentement, ses mains commençaient à explorer mon corps, ce qui me faisait frissonner. Habituellement, j'étais celui qui entamait les ébats, mais j'étais curieux de savoir comment mon Elfe gérerait la situation. Et puis, j'avais envie, non, j'avais besoin de me sentir aimé. De me faire tout petit et de me laisser aller. Je me retrouvai bien rapidement torse nu, révélant mes cicatrices. Avant, je n'en avais pas. Mais depuis mon séjour dans la Forêt Interdite, où chaque jour avait été un combat, j'étais une toile de blessures. 


« Arrête-moi, si tu ne veux pas, râla mon amant. »


L'arrêter ? Jamais. Je comprenais pourquoi il disait cela, par contre, je venais tout juste de me faire violer, mais ce n'était pas le genre de truc qui m'affectait longtemps. Surtout que je me connaissais et que je savais très bien que j'étais provocateur. Ce n'était pas la première fois que je me retrouvais dans ce genre de situation. Mais ça n'arriverait plus. Plus maintenant que j'avais Elros à mes côtés. 


Mon amant se releva en position assise, afin de retirer sa tunique à son tour. Je n'étais pas du genre à rester passif au lit, mais aujourd'hui je laisserais Elros me faire l'amour. Il y avait plusieurs raisons à cela, et l'une d'entre elles était que je ne voulais pas le traumatiser avec ma passion parfois trop... débordante ? Ses lèvres s'emparèrent à nouveau des miennes en un baiser brûlant, avant de descendre contre la peau de mon cou. Je dus retenir un gémissement, puis il continua sa route sur ma peau. Avec la plus grande douceur, mon âme soeur inversa nos positions. Ma respiration s'accélérait au fur et à mesure que ses baisers se rapprochaient de mon pantalon. Elros releva alors un regard vers le mien. 


« Je t'aime, râla-t-il. »


Je souris amoureusement tandis que la main de mon amant se glissait dans la mienne. Avec une douceur encore une fois infinie, Elros me débarrassa de mon pantalon, et mon membre se dressa devant son visage si parfait. Je sursautai légèrement alors que sa main libre se posait sur mon sexe, rapidement suivie par sa bouche. J'échappai un long gémissement. Parfait. Il était tout simplement parfait. Son traitement était plus que divin. Et ses râles... Il m'excitait tellement, comme personne ne m'avait excité auparavant. Il accéléra alors la cadence, se saisissant de ma main pour la poser contre le derrière de sa tête. Il m'offrait le contrôle. J'adorais l'avoir. Mais le voulais-je vraiment ? Incapable de résister, j'empoignai solidement sa chevelure pour guider le mouvement de mon amant. Je le faisais aller beaucoup plus rapidement, et je faisais en sorte qu'il engloutisse mon membre au complet. Si je ne voulais pas le brusquer, alors c'était un échec total. 


Je repoussai subitement sa tête, me sentant sur le bord d'exploser dans sa bouche. Merde. Je n'avais jamais été précoce. Pourquoi là, maintenant ? Je me sentis rougir, et je ne pus m'empêcher de détourner mon regard de celui d'Elros. Son visage était revenu à la hauteur du mien, je pouvais sentir son souffle chaud contre son menton. Avec toute la douceur que je lui connaissais, mon amoureux - si je pouvais l'appeler ainsi - m'obligea à lui faire face. Je me noyai dans son regard, avant de l'embrasser avec amour. Mes mains glissèrent le long de son torse pour se nouer contre la nuque, alors que j'encerclais sa taille de mes jambes musclées. Je me soulevai, laissant nos poitrines se frôler, ce qui me faisait frissonner. Je l'embrassais avec passion, mais également avec un amour infini. Pour la première fois de ma vie, j'avais peur de faire mal à quelqu'un au lit. Je lâchai alors ses lèvres, pour aller mordiller sa petite oreille pointue. Je le sentis perdre tous ses moyens. 


« Je t'aime encore plus, lui râlais-je au creux de l'oreille. »


Je me laissai tomber contre le matelas, avant de délacer sensuellement le pantalon de mon âme soeur. Je le lui retirai, sans jamais lâcher son regard. Mon coeur battait la chamade. Un baiser. Un second. Un troisième. Et ma main se posa contre son membre bien dur. Je ne savais pas s'il aimerait ça. C'était ma plus grande peur. Je me branchai à ses émotions, alors que j'entamais un lent va-et-vient. Je sentis aussitôt la luxure prendre possession de son être, tandis que des gémissements s'échappaient de sa bouche. Je ne pus m'empêcher d'être soulagé. J'inversai brusquement nos positions, lui volant un long et langoureux baiser. Puis, mes lèvres descendirent contre sa peau chaude, pour mourir contre son gland. Impatient de le goûter de nouveau, je descendis jusqu'à la base d'un seul coup. Il était très long, et je devais me retenir de ne pas lui vomir dessus. Mais je voulais tellement lui plaire, que ce n'était pas très dur à faire. Je laissai échapper de petits gémissements et je relevai mon regard dans celui de mon Elfe préféré. Et moi qui n'avais pas voulu prendre le contrôle... heureusement, je n'avais pas encore été violent, simplement légèrement brusque. 


Après plusieurs minutes, je relevai mon visage au niveau du sien, lui souriant tendrement. Je l'embrassai avec amour, avant d'aller frotter mon nez contre le bout de son oreille. 


« Fais-moi l'amour, réclamais-je d'un ton à peine audible. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elros

Elros

Messages : 21
Date d'inscription : 09/07/2018

Amour naissant | PV Elros Empty
MessageSujet: Re: Amour naissant | PV Elros   Amour naissant | PV Elros Icon_minitimeMer 27 Fév - 18:33

Si aimer Kesley m'avait apporté quelque chose, c'était un nouvel amour pour les jeux amoureux des humains. Nous, les elfes, ne considérions le sexe que pour la reproduction, rien de plus. Chez les Hommes, le sexe était beaucoup plus qu'une façon d'avoir des enfants, mais aussi une façon de se dire je t'aime. Chaque geste, chaque caresse était empreint d'amour et c'était maintenant quelque chose que je me voyais faire pour lui. J'étais même prêt à laisser tomber toute coutume elfique, pour faire de sa culture la mienne.


Sa main s'enroula dans mes cheveux assez durement, alors qu'il guidait mon mouvement. Kesley accéléra mon mouvement de tête, alors que son membre entrait complétement dans ma bouche, assez loin pour effleurer ma luette. Si je m'attendais à m'étouffer, rien de cela n'arriva. Au contraire, cela m'incita à en prendre plus, car j'étais capable avec lui.


Au bout de longues minutes, mon amant me repoussa rapidement, mon regard remonta vers lui. Ses joues rosées, il semblait à bout de souffle et surtout gênée. Son regard se détourna du mien, je me redressai vers lui, mon visage de nouveau face au sien. Je pris son menton entre mes deux doigts, avant de retourner son visage vers moi. Son regard turquoise se plongea dans le mien, alors que ses lèvres se pressaient contre les miennes. Mon coeur se remit à faire des ratés. Ses mains caressèrent doucement mon torse, pour s'arrêter sur ma nuque, ses jambes encerclèrent ma taille. Kes finit par m'embrasser de nouveau avec passion, ses ses lèvres glissèrent doucement et dangereusement vers mon oreille. Puis, je me sentis sortir de mon corps, alors que ses dents chatouillaient mon oreille pointue.


- Je t'aime encore plus, râla mon amant.


Encore, hurlais-je dans mon esprit. Fais le encore. Kesley se laissa tomber sur le dos contre le lit, ses mains en train de défaire les lacets de mon pantalon. Son regard dans le mien, il me dévêtit. Il posa un long baiser contre mes lèvres, puis après une pause, un autre. Et enfin, un dernier. Sa main s'enroula contre mon membre tendu, la chaleur de sa peau contre la mienne suffit pour me faire frissonner. Je le sentis s'insérer dans mon esprit. Sa main entama un lent va et vien. Je laissai échapper un gémissement de plaisir, entre chaque mouvement. Rapidement, je me retrouvai sous lui, il posa sa bouche contre la mienne, en un brûlant baiser amoureux. Ses lèvres se firent un chemin sur ma peau, se dirigeant lentement vers mon sexe. Ses lèvres se posèrent sur mon gland, puis descendis d'un coup contre le reste de mon membre. Je l'entendis déglutir, mais sans plus, alors que je montais vers le septième ciel.


Alors que mon amant se délectait de mon sexe, le regard sauvege de mon amant se plongea dans le mien. Ses gémissements s'harmonisaient aux miens, ce qui m'excita encore plus. Ce doux traitement dura encore longtemps et c'était plus que délicieux. Mon amoureux se releva vers moi, comme je me sentais près de l'orgasme. Un sourire éclairait son visage, avant de poser ses lèvres contre les miennes. Puis le bout de son nez alla caresser la pointe de mon oreille, ce qui attira un doux gémissement de ma part.


- Fais-moi l'amour, ronronna Kesley.


Je mordis ma lèvre inférieure, avant de plonger un regard timide dans celui de mon amant. Nous n'étions jamais allés jusqu'au bout. Cela me faisait peur, j'avais peur de lui déplaire, de ne pas être à sa hauteur. Je me redressai doucement en position assise, attirant Kesley sur mes cuisses. Je plongeai un regard plus qu'amoureux dans le sien, avant de soulever sa taille et me positionner à l'entrée de son antre. Lentement, je le laissai descendre contre mon sexe. Je poussai un petit râle, jusqu'à ce qu'il soit complétement assis sur moi. Les joues rougies de gêne, j'entamai un timide va et vien en lui.


- Je... Je ne serai pas à la hauteur, soupirai-je, en m'arrêtant.


Je relevai le regard et croisai celui de mon amant, dur. Il voulait que j'aie confiance en moi. Je pris une grande inspiration, avant de poser mes mains contre sa taille, avant de recommencer mon mouvement en lui. L'une de mes mains se glissa contre la nuque de Kes, afin qu'il ne cesse de me regarder, je voulais m'accrocher à son regard. Lentement, mon rythme de hanche accéléra en mon tendre amant. Mes doigts s'entremêlèrent dans ses boucles, à la base de sa nuque. Doucement, je posai mes lèvres dans le creux de son cou, afin de l'embrasser et y apposer un doux suçon.


Sans m'en rendre compte, mes coups de hanches étaient devenus rapides et puissants en lui. Mes râles beaucoup plus animal, si bien que je ne me reconnaissais pas. Comme si j'assistais à la scène en arrière scène. Mon paquet frappait fort contre ses fesses, alors que je me rendais encore plus profondément en mon amant. Après un long moment de pur luxure, je me sentis trembler contre Kesley, je me retirai rapidement, alors que ma semence se répandait contre son bas ventre.


Je me laissai tomber à son côté, avant de poser un doux baiser contre ses lèvres. Je retournai son visage vers le mien, plongeant un regard amoureux dans le sien. Je grimpai sur les cuisses de mon amant, avant de me lover contre son torse musclé, je posai un doux baiser contre l'os de sa mâchoire.


- Je t'aime tellement, Kesley d'Émeraude et lorsque cette guerre sera terminé, murmurai-je. Je vais t'épouser.


Je relevai un regard brillant d'amour sur lui. Je caressai sa joue du revers de ma main, avant de poser mon front contre le sien. Je nouai mes doigts avec les siens, avant d'agripper mon pantalon de l'autre main. Je fouillai rapidement dans la poche, avant de sortir un anneau de platine. Sur ce dernier était inscrit «jusqu'à mon dernier souffle» en elfique. Je l'insérai dans le doigt de mon amant.


- Jusqu'à mon dernier souffle, soufflai-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kesley
Chevalier d'Émeraude
Kesley

Messages : 53
Date d'inscription : 17/04/2016

Amour naissant | PV Elros Empty
MessageSujet: Re: Amour naissant | PV Elros   Amour naissant | PV Elros Icon_minitimeLun 11 Mar - 14:38

Je ne savais pas ce que j'exigeais de sa part. Je ne savais pas comment il voyait cela. Je le sentais réticent, mais ce n'était pas parce qu'il ne voulait pas. L'envie d'aller fureter dans ses pensées était immense, mais je n'en fis rien. Premièrement, il pouvait le sentir si je faisais une petite intrusion en lui. Deuxièmement, je voulais qu'il ait confiance en lui. Et ce n'était pas en surveillant constamment ses états d'âme au lit que cela arriverait. Même si j'étais impatient de le sentir à moi, impatient qu'il me fasse l'amour, je lui laissai tout le temps dont il avait besoin. Je ne voulais le presser à rien, encore moins l'obliger. Avec toute la douceur que je lui connaissais, mon âme soeur se redressa, pour ensuite me grimper contre ses cuisses. Mon regard était bien encré dans le sien, insécure. J'eus envie de soupirer, mais je me retins. Il n'avait pas à avoir peur ! Je n'étais pas là pour le juger, j'étais là pour l'aimer. Je savais bien que c'était sa première fois. Je n'étais pas stupide. Lentement, Elros me prit par la taille, pour me soulever au-dessus de son membre. Mes mains allèrent se nouer contre sa nuque, tandis que mon amant me laissait descendre contre son membre. Je poussai un long gémissement, tandis qu'Elros laissait échapper un râle de plaisir. Avec une grande gêne, il commença à s'activer en moi, mais s'arrêta après quelques petits coups de hanches. 


« Je... Je ne serai pas à ta hauteur, laissa tomber mon copain. »


Vraiment ? Là, mon impatience commençait à faire plus que surface. Je foudroyai mon amant du regard. S'il arrêtait de penser aussi avec son petit cerveau d'Elfe et qu'il se laissait aller ! Je n'eus pas besoin de parler, que mon amoureux recommença un mouvement de hanches, avec beaucoup plus d'assurance que la première fois. L'une de ses mains guidait mon bassin, tandis que l'autre tenait mon visage. Il m'était impossible de regarder ailleurs que dans le creux des yeux de mon amant. Sa main se resserra subitement sur mes cheveux tandis que son rythme en moi s'accélérait. Mes gémissements étaient de plus en plus sonores. Je perdis complètement la carte lorsque les lèvres de mon amant se posèrent au creux de mon cou pour y faire un suçon. Je me sentais tellement ridicule de gémir autant, mais c'était comme si son membre était parfait pour mon corps, comme si tout avait été désigné en nous pour que l'amour soit extraordinaire. Je n'avais jamais ressenti autant de plaisir au lit. 


Après quelques minutes, je sentis mon amant devenir de plus en plus agressif, à ma plus grande surprise. Il y allait beaucoup plus fortement, à un tel point que son paquet résonnait contre mes fesses. Ça ne me dérangeait pas, au contraire, j'aimais lorsque c'était un brin agressif, mais jamais je n'aurais cru cela possible de la part d'Elros. Un premier orgasme me frappa sans prévenir alors que je descendis complètement contre son membre. Je retins mes tremblements, mordant ma lèvre inférieure pour ne pas crier. Les râles de mon âme soeur étaient bestiaux, ce qui le rendait encore plus sexy. Je me laissai frapper par le second orgasme, m'écrasant presque dans les bras de mon Elfe tandis qu'il se retirait de moi, tremblant. Sa semence se déversa sur mon bas-ventre, me faisant grimacer. J'aurais une discussion sperme avec lui, c'était clair et net. Ça ne me dérangeait pas de l'avaler, de l'avoir en moi, mais sur moi, ça m'écoeurait. 


Elros se laissa tomber sur le lit à mes côtés, alors que je faisais de même. Avec tendresse, sa main retourna mon visage vers lui et ses lèvres se posèrent contre les miennes. Je me retrouvai bien rapidement avec un Elfe bien blottis contre mon torse. Je souris avec amour, alors que ses lèvres trouvèrent leur chemin jusqu'à ma mâchoire. 


« Je t'aime tellement, Kesley d'Émeraude et lorsque cette guerre sera terminée, je vais t'épouser, souffla mon amant. »


J'étais tellement surpris par sa déclaration que j'en restai muet. Je n'étais pas vraiment du genre mariage, mais Elros venait d'un autre peuple et surtout d'une autre époque. Je ne connaissais pas son âge exact, mais je savais qu'il n'était pas nécessairement jeune. Étrangement, pour lui, je me voyais marié. De toute façon, cette simple promesse m'avait complètement charmé. Elros fouilla dans la poche de son pantalon et en ressortit un magnifique anneau platine. Je pouvais y voir des inscriptions elfiques. Mon frère m'avait toujours dit de me méfier des bijoux des Elfes. Mais j'avais complètement confiance en mon partenaire, et je savais qu'il ne me donnerait pas quelque chose de maléfique. Surtout que son métier, c'était de faire des bijoux elfiques. Bien rapidement, l'anneau se retrouva dans mon doigt. Une drôle d'énergie me parcourut: celle d'Elros. Il avait bel et bien fabriqué cet anneau. 


« Jusqu'à mon dernier souffle, murmura mon âme soeur. »


Ému, je ne trouvais pas les mots pour lui répondre. De toute façon, je n'avais jamais été bon pour exprimer mes sentiments. Ce n'était pas pour rien que j'avais toujours eu de la difficulté à contrôler ma magie. Je me saisis du visage d'Elros à deux mains, avant d'aller lui voler un long et langoureux baiser. J'inversai brusquement nos positions, pour me retrouver par-dessus mon amant à califourchon. Mes baisers étaient de plus en plus passionnés. L'une de mes mains glissa lentement dans la chevelure d'Elros tandis que l'autre se posa contre l'os de sa hanche. Lentement, mes baiser descendirent contre son torse, où je me délectai doucement de l'un de ses mamelons. Je remontai pour mordillai son oreille pointue et je le sentis frissonner sous mes caresses, alors je me rendis jusqu'à son bas ventre, où je fis un petit suçon. Il n'avait pas fallu plus pour que son membre se tende de nouveau. Je lui souris avec amour, avant d'embrasser son gland. Je me relevai brusquement, entraînant mon Elfe à ma suite. Je le plaquai violemment contre le mur de pierre, avant de m'emparer sauvagement de ses lèvres alors que ma main s'animait contre son membre. Je m'agenouillai devant mon amant, allant lécher doucement son petit paquet. Pour le provoquer je le mordillai légèrement, puis je le pris finalement en bouche. J'allais lui faire une fellation dont il allait se rappeler toute sa vie. 


Je m'affairai ainsi pendant plusieurs minutes, me rendant jusqu'à la base de son membre, et y ajoutant même un peu de piquant avec ma main. Je relevai mon regard sauvage dans celui si doux de mon amant, avant de laisser mes dents frôler son membre. Ma main libre alla chercher la sienne, pour la poser sur le derrière de ma tête et ensuite j'allai empoigner solidement sa cuisse. Rapidement, Elros prit le contrôle, et après plusieurs minutes bien délicieuses, il explosa dans ma bouche. J'en avalai une bonne partie, mais j'en gardai un peu dans ma bouche. Je me relevai, et avec un sourire moqueur j'embrassai langoureusement Elros. Je sentis sa surprise mais je me saisis de son cou pour ne pas qu'il puisse se dérober. Je mis fin au baiser et j'éclatai de rire devant la mine déconfite de mon amant. 


« Ça c'est pour être venu sur mon ventre, le narguais-je. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elros

Elros

Messages : 21
Date d'inscription : 09/07/2018

Amour naissant | PV Elros Empty
MessageSujet: Re: Amour naissant | PV Elros   Amour naissant | PV Elros Icon_minitimeJeu 14 Mar - 20:38

J'avais tellement travaillé sur le jonc qu'il portait, tellement d'heure à infuser une partie de ma propre vie et mon énergie vitale. Je voulais m'assurer que peut importe où il se trouvait sur ce grand continent et que je ne pouvais pas être avec lui; qu'il ne se sentirait jamais seul. Je voulais aussi que si il se faisait blesser sur le champ de bataille, que cet anneau pourrait lui donner l'énergie pour qu'il puisse se mettre en sécurité.


Mon amant n'était pas le meilleur pour parler de ses sentiments, mais ses mains encadrèrent mon visage, alors qu'il m'embrassait avec passion. Mon coeur se mit à débattre, j'étais réellement amoureux et je ne voulais plus qu'il retire ses bras d'autour de moi. D'un mouvement rapide, mon amant inversa nos positions, avant de se retrouver assis sur moi. Ses baisers devenaient de plus en plus brûlants et pressants, l'une de ses mains se glissa dans mes boucles. Son autre main se posa sur mon bassin, alors que ses baisers descendaient sur mon torse. Sa bouche se posa sur mon mamelon ferme, alors que je me sentais emporter dans un tourbillon de désir. Ses lèvres remontèrent vers mon oreille qu'il mordilla, je fus pris de frissons de plaisir. Mon amant ne cessa pas son traitement, alors qu'il descendait vers mon bas ventre et qu'il appliquait un petit suçon. Ce fut la goutte qui fit déborder le vase, mon sexe se tendit vers lui. Un petit sourire moqueur sur son visage et mon amant se pencha sur mon sexe, afin d'embrasser mon gland.


Brusquement, Kesley se leva et m'attira vers lui, avant de me plaquer contre le mur. Kes pressa ses lèvres sur les miennes avec passion, presque violence, alors que sa main empoignait mon membre, avant de s'activer contre ce dernier. Le jeune humain s'agenouilla devant moi, je savais ce qui arrivait. Tout ce que je voulais c'était mordre ma lèvre au sang, avant de l'embrasser et lui faire l'amour encore plus passionnément. Sa langue glissa contre mon paquet, avant de le mordiller. Puis Kesley finit par me prendre en bouche.


Ce fut le meilleur moment de toute ma vie. Mon amoureux s'appliquait parfaitement. Sa bouche descendait jusqu'à la base de mon sexe, alors que sa main enserrait mon membre. Son regard turquoise sauvage se plongea dans le mien, alors que ses dents effleurait la peau sensible de mon appareil génital. Sa main agrippa la mienne, pour la poser contre le dos de sa tête. Sa main laissa la mienne, pour agripper ma cuisse. Je me sentis donner des coups de bassins en lui, alors que ma main farfouillait dans ses boucles. Puis après de longues minutes, ma semence éclata dans sa bouche. Je le sentis avaler, ce qui était une première avec moi. Mon amant se releva, un sourire moqueur sur son visage, mon fiancé m'embrassa avec passion. Quelque chose glissa dans ma bouche, ma propre semence... Je voulus me dérober, mais la main de Kes empoigna ma nuque me retenant là. Lorsque ses lèvres quittèrent les miennes, il éclata de rire.


- Ça c'est pour être venu sur mon ventre, railla Kesley.


Mon sourcil se releva, je n'avais vraiment pas aimé cette moquerie. Simplement communiquer n'était pas difficile. Je poussai un petit soupir, avant faire semblant d'avaler mon propre sperme. Je fis une grimace de dégoût, avant d'embrasser mon amoureux avec amour et lui remettre la sève semi-avalée dans la bouche. Je souris moqueusement, avant de mordiller le bout de son nez. Ça c'est pour m'avoir régurgiter mon sperme dans la bouche, raillai-je dans son esprit.


- Ne refais plus ce coup, dis-je doucement.


Je repris ses lèvres amoureusement, sans lui laisser le temps de répondre. Mes lèvres descendirent dans le creux de son cou, alors que ma main caressait son dos. Mes mains prirent les siennes et j'attirai de nouveau mon fiancé vers le lit. Je m'y étendis, avant de l'attirer par-dessus moi. Mon regard vert pâle se noya dans celui de mon amour. Ma main glissa sur sa joue, puis contre sa nuque à la base de ses cheveux. Ma main continuait de masser sa nuque, alors que je posais mes lèvres contre les siennes. Je me relevai en position assise, pressant le corps musclé de mon amour contre le mien.


- On se marrie quand? demandai-je.


Mes lèvres descendirent contre sa mâchoire et vers le creux de son cou, où sa peau était encore plus sensible. Mes mains descendirent dans son dos, puis contre ses fesses. Rapidement, mon membre durcit contre ses fesses. Je devais me calmer, je devais attendre. Doucement, je soulevai mon amant, avant de le descendre contre mon sexe. Lentement, je manipulai le bassin de mon amant, afin qu'il bouge au même rythme que le mien. Mon regard se fixa dans le sien, alors que mon bassin bougeait de plus en plus vite et fort. L'une de mes mains laissa son bassin, pour s'enrouler contre son membre et le caresser langoureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kesley
Chevalier d'Émeraude
Kesley

Messages : 53
Date d'inscription : 17/04/2016

Amour naissant | PV Elros Empty
MessageSujet: Re: Amour naissant | PV Elros   Amour naissant | PV Elros Icon_minitimeSam 16 Mar - 23:08

Je savais très bien que je jouais avec le feu en faisant ce que j'avais fait. En fait, il m'était impossible de prévoir la réaction d'Elros. Il était très calme et très pacifique, mais je savais très bien qu'il pouvait cacher un petit caractère. Simplement, je ne l'avais pas encore vu. Il ne pouvait pas encore savoir ce que j'aimais ou ce que je n'aimais pas au lit, j'en étais très conscient, mais simplement lui dire m'aurait emmerdé. J'aimais bien mettre du piquant, que les choses bougent un peu. Je ne disais pas que mon âme soeur était emmerdante, loin de là, je l'aimais à la folie. Je voulais seulement le sortir de sa zone de confort, de sa vision très traditionnelle d'Elfe. Je ne voulais pas le dénaturer, mais bien lui donner la chance de devenir la personne qu'il pouvait désormais être. 


Je retins mon souffle lorsque je vis le sourcil arqué de mon amant. Je ne fis aucun examen magique, de peur qu'il en voit une certaine provocation. À ma plus grande surprise, je le vis avaler. Je recommençai à respirer normalement, lorsqu'il se pencha pour poser ses lèvres amoureusement contre les miennes. Puis, sa langue vint valser avec la mienne, et j'eus un intense haut-le-coeur alors que je sentais son sperme mélangé avec sa salive se transférer dans ma bouche. Ça c'est pour m'avoir régurgité mon sperme dans la bouche, me nargua Elros à son tour. J'avalai le tout, sans être capable de cacher mon dégoût. 


« Ne refais plus ce coup, m'intima mon fiancé avec tendresse. »


Non, je n'allais clairement plus le refaire. Je n'étais pas fanatique de sperme, ni de salive. Mais, j'étais tout de même heureux du résultat. Bon, il ne s'était pas emporté, mais l'audace dont il avait fait preuve me surprenait. Elros s'empara à nouveau de mes lèvres, avant de m'attirer lentement vers le lit. Je suivis son mouvement, tandis qu'il se couchait dos contre le matelas, pour grimper à califourchon sur lui. Pendant un long moment, je me perdis dans le regard de mon amoureux. Mon coeur fit un bond dans ma poitrine. Je me sentais enfin complet. Ma respiration s'accéléra alors que sa main se posait contre ma joue, pour glisser contre ma nuque, y entamant un doux massage. Ses lèvres reprirent les miennes avec ardeur. Il se releva rapidement, collant son torse chaud et encore en sueurs contre le mien. 


« On se marrie quand ? me demanda-t-il, rempli d'amour. »


Je souris moqueusement, alors que sa bouche se posait en un tendre baiser contre ma mâchoire. Je n'étais vraiment pas aussi pressé que lui au mariage. En fait, le mariage ne m'intéressait pas du tout. Mais si c'était ce que Elros voulait, alors je me marierais. Je poussai un doux gémissement, tandis que ses lèvres voyageaient contre la peau de mon cou. Je rejetai la tête vers l'arrière alors que ses mains s'emparaient durement de mes fesses. Je sentais son membre devenir bien dur de nouveau dans le bas de mon dos. Trois fois d'affilée ? Je ne disais pas ça pour me plaindre, j'étais seulement surpris. Moi qui croyais que côté sexuel, nous aurions certaines difficultés. Il fallait croire que je m'étais trompé. Je me laissai faire lorsqu'Elros souleva mon bassin pour me laisser descendre contre son membre. Je serrai les dents, tandis que son sexe étirait fortement les parois de mon intimité, qui était beaucoup plus sensible que la fois précédente. Ses hanches se mouvaient très vite, et je sentais mes fesses cogner contre ses cuisses. Sa main se posa contre mon propre membre, ce qui m'arracha un nouveau gémissement.


« El... Elros... gémis-je. »


Je repoussai brusquement sa main, incapable de ressentir autant de choses en même temps. Je cachai mon visage au creux de son cou, me sentant déjà sur le bord de l'extase. Je poussai un long gémissement, et j'allai mordiller l'oreille de mon amant pour m'obliger à me faire taire. Je plaquai brusquement mon amoureux contre le matelas, avant de cambrer mon dos pour m'agiter contre son membre, lui laissant une parfaite vue de tout mon corps. Un premier orgasme me prit de plein fouet après quelques minutes ainsi, et je m'écroulai sur le ventre de mon Elfe adoré. Avec toute la tendresse que je lui connaissais, mon amant me cueillit dans ses bras pour inverser nos positions. Il avait déjà compris qu'après un orgasme, je perdais toutes mes forces. Son membre ne quitta jamais mon intimité, qu'il pénétrait avec force.


« Je t'aime, râlais-je avec une tendresse dont je n'avais jamais fait preuve. »


Ma main glissa avec amour dans ses cheveux, tandis que je forçais Elros à me regarder. Je sentais qu'il avait l'impression d'avoir perdu le contrôle. Qu'il ne se reconnaissait plus. Je lui souris avec tendresse, avant de l'obliger à ralentir la cadence et à donner des coups de bassin moins violents. Il n'était pas obligé d'être bestial au lit pour me satisfaire. 


« Ça va ? lui demandais-je d'un souffle. »


Alors que le membre de mon amant sortait de mon antre pour rentrer aussitôt, je sentis un autre orgasme me frapper. Je serrai malencontreusement la poigne que j'avais sur la chevelure d'Elros, le tirant vers moi. Je poussai un puissant gémissement, avant de lâcher ses cheveux. Je sentis un liquide chaud m'emplir, mais j'étais tellement absorbé par mon propre plaisir que je sentis à peine le corps de mon amant qui s'effondrait sur moi. Désolé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elros

Elros

Messages : 21
Date d'inscription : 09/07/2018

Amour naissant | PV Elros Empty
MessageSujet: Re: Amour naissant | PV Elros   Amour naissant | PV Elros Icon_minitimeSam 23 Mar - 23:03

Je n'avais jamais autant aimé quelqu'un de toute mon existence entière. Oui, j'avais accepté d'être géniteur pour certains couples ne pouvant avoir d'enfants, mais je n'avais jamais été aussi passionné. Chaque geste que je posais était calculé pour donner le plus de plaisir à mon amant. Kesley m'avait complétement transformé, d'un petit elfe coincé ne pensant que le sexe était que pour la reproduction; à l'être passionné et aimant que j'étais.


Kes poussa un doux gémissement, alors que je m'activais toujours en lui. Mon paquet frappait durement contre ses petites fesses musclées. Son intimité chaude s'étirait entre chaque va et vien de ma part en lui. L'aimer était tellement facile, c'était comme une deuxième nature pour moi.


- El... Elros... gémis Kesley.


Ma main fut repoussée violemment, son visage alla se cacher dans le creux de mon cou. Son souffle chaud chatouillait ma peau sensible, puis ses dents allèrent taquiner mon oreille. Je n'eus pas le temps de répondre par un baiser affamé, que mon amant me plaquait durement contre le matelas. Il s'étira de tout son long, m'offrant une vue de choix sur son corps bien sculpté. Je le sentais s'activer contre mon membre en lui, puis rapidement Kes s'effondra sur moi. Doucement, j'inversai nos positions, tenant mon humain adoré contre moi et mon sexe en lui. Je continuais de m'activer avec puissance en lui.


- Je t'aime, souffla mon amant.


C'était la première fois qu'il était aussi romantique et tendre. Sa main alla se faufiler dans mes cheveux, alors qu'il orientait mon visage vers le sien. Je m'y encrai, comme si il était une bouée de sauvetage et moi, un naufragé. Un simple sourire de sa part suffit à me calmer, j'étais chez moi dans ses bras. Il finit par me faire ralentir ma cadence, alors que mes coups de bassins devenaient plus doux et langoureux.


- Ça va? demanda-t-il.


Oui. Mon membre entrait et sortait de son intimité. Sa main dans mes cheveux enserra ces derniers, me tirant contre lui. Un gémissement sonore sortit de sa bouche, alors qu'il relâchait sa poigne contre moi. Je fus frappé en même temps par un bon orgasme, alors que je laissais mon sperme se répandre en lui. Je m'effondrai contre lui, le souffle coupé. Désolé, fit la voix douce de mon amant dans mes pensées. Je relevai la tête, avant de rouler à côté de lui. Je tournai son visage vers le mien, mon regard amoureux se plongeant dans le sien. Je posai doucement mes lèvres contre les siennes, ma main allant se poser contre sa joue.


- Je t'aime, murmurai-je.


Je n'avais jamais aimé. Je ne savais simplement pas ce que c'était avant. J'attirai Kesley contre mon torse, avant de lever son visage vers le mien. Ma main glissa sur sa nuque, alors que l'autre descendait lentement sur son torse, traçant chaque cicatrice. Je voulais que chaque parcelle de son corps touche le mien. Mes lèvres se reposèrent contre les siens, en un long et langoureux baiser. J'étais plus qu'heureux. Je voulais simplement que le temps s'arrête et le passer ainsi.


Je finis par retourner Kes dos à moi et presser son dos contre mon torse. Je lui envoyai une vague d'amour, sans avoir appris comment. Lentement, je sentais ma respiration ralentir et je sombrai dans le sommeil.


***


Je me réveillai avec les rayons de soleil qui perçaient les rideaux verts. Mon amant dormait profondément à mes côtés. Je posai un petit baiser contre sa joue, avant de me lever et enfiler mon pantalon. Lentement, je quittai le grand lit et sa chaleur, pour explorer les appartements où on nous avait caché. Je me retrouvai dans une grande pièce, où un grand bassin remplit d'eau trônait en plein milieu. Je souris, avant de me débarrasser de mon vêtement et me glisser dans l'eau chaude. Je nageai lentement vers un banc sculpté à même le marbre et m'y assis. Je posai ma tête contre le rebord et fermai les yeux, un instant.


Je les rouvris quelques minutes plus tard, sur un Kesley tout nu devant moi, dans l'eau. Je souris, avant d'encadrer son visage de mes mains et l'embrasser amoureusement.


- Bon matin, murmurai-je, heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kesley
Chevalier d'Émeraude
Kesley

Messages : 53
Date d'inscription : 17/04/2016

Amour naissant | PV Elros Empty
MessageSujet: Re: Amour naissant | PV Elros   Amour naissant | PV Elros Icon_minitimeMer 27 Mar - 17:44

J'étais crevé. Littéralement. Cela faisait une éternité que je n'avais pas eu du bon sexe comme ça. Et à répétitions. En fait, si moi j'étais habitué et que j'étais capable d'en prendre, j'étais surpris que ce soit le cas pour Elros. Clairement, il avait déjà eu des relations sexuelles. Avec qui? Je n'en avais pas la moindre idée. Et je ne voulais pas le savoir. Je voulais encore moins savoir s'il y avait quelque part sur Osantalt des petits Elros qui attendaient le retour de leur père. Car je ne voulais pas leur redonner. Je voulais le garder pour moi. Uniquement pour moi, et pour toujours. Il était mon âme soeur, l'homme de ma vie. La personne avec laquelle je voulais passer le reste de mes jours. Mon corps n'avait jamais autant désiré un homme. Mon coeur n'avait jamais autant aimé quelqu'un. Qui aurait cru cela possible ? 


Mon copain se releva après quelques secondes à reprendre son souffle, pour se laisser tomber à mes côtés. Aussitôt, mon visage se retrouva face au sien, tandis que son regard se perdait dans le mien. Je donnerais absolument tout pour mettre fin à la guerre, n'avoir aucune obligation, et simplement rester ici avec mon amour, à ne rien faire. Ses lèvres trouvèrent leur chemin jusqu'aux miennes, et je fermai les yeux de bonheur. J'avais tout perdu. Je n'avais plus d'ami, mon maître avait déserté, mon frère m'évitait, et mes amants m'avaient tous laissé. Avec Elros, je n'avais pas besoin de tout ça. Il était mon phare dans la nuit. 


« Je t'aime, souffla mon amoureux. »


Elros m'attira doucement contre son torse, et je m'y blottis aussitôt. Sa main s'amusait à tracer les fines lignes que mes cicatrices pouvaient bien dessiner, me faisant frissonner. Lorsqu'il m'embrassa je prolongeai le baiser, puis je le laissai faire de moi la petite cuillère, son torse rassurant son collant contre mon dos. Je sentis une puissante vague d'amour me pénétrer, l'énergie d'Elros se diffusait dans tout mon être. Je m'endormis aussitôt. 


Je battis doucement des paupières, un sourire aux lèvres. Ma main se posa à côté de moi, mais plutôt que de tomber sur le corps chaud d'Elros, elle tomba directement sur le matelas. Je me relevai aussitôt, surpris qu'il ne soit plus là. Rapidement, je le localisai, et je fus soulagé de voir qu'il était seulement dans les bains. Je me frottai doucement les yeux, avant de me lever et de me rendre dans la salle de bains privée de Tristan. Mon amoureux y était, bien relaxé dans l'eau. J'entrai silencieusement dans l'eau, avant de me rendre jusqu'à mon âme soeur. Aussitôt que je fus devant lui, il ouvrit les yeux, sourire aux lèvres. Il m'embrassa avec tendresse, et mon coeur fit un bond dans ma poitrine. 


« Bon matin, souffla mon amant. »


Je poussai un petit gémissement de contentement, avant de grimper sur ses cuisses et de m'emparer de sa bouche avec ardeur. J'étais incapable de ne pas sourire au travers le baiser. J'avais enfin l'impression que ma vie irait bien, que je n'avais plus à m'en faire. Pour une fois, je sentais que je pouvais être heureux. 


« Bon matin, lui répondis-je en minaudant. »


Je me saisis du savon derrière Elros, plongeant ma main dans l'eau afin de laver le torse de mon amoureux. Je plongeai un regard tendre au creux du sien, tandis que je passais le pain sur toute sa peau avec une douceur infinie. Je pouvais le sentir frissonner sous mes bons soins. Une fois le lavage terminé, je commençai à masser les épaules de mon amour, remontant dans son cou, sur sa nuque et vers ses omoplates. J'illuminais mes mains, afin de délier magiquement ses muscles en plus du traitement physique. 


« Qu'est-ce que tu as envie de faire aujourd'hui? lui demandais-je avant de déposer un baiser contre ses lèvres. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elros

Elros

Messages : 21
Date d'inscription : 09/07/2018

Amour naissant | PV Elros Empty
MessageSujet: Re: Amour naissant | PV Elros   Amour naissant | PV Elros Icon_minitimeJeu 11 Avr - 13:41

Je ne savais pas d'où venait la tradition de se purifier dans l'eau, car même sur Osantalt, nous le faisions. Par contre, nous ne creusions pas de bassins à même le roc, pour y tremper. Nous préférions utiliser l'Océan ou les étangs et les rivières de notre île. Leur eau magique nous revigorait et nous purifiait par la même occasion. Ici, ce n'était que de l'eau normal, mais cela faisait aussi bien.



Kesley couina avant de grimper sur moi, ses lèvres reprirent les miennes avec passion. Je me noyai dans le baiser, je sentais du bonheur irradier de sa personne. Je ne pouvais qu'être aussi heureux que lui, je me sentais chez moi dans ses bras. Ma vie n'était plus un automatisme et je sentais que je pouvais enfin être moi avec lui.



- Bon matin, roucoula mon amoureux.



Kesley agrippa le savon derrière moi, avant de le plonger dans l'eau chaude du bain. Lentement, il le passa contre mon torse, alors que son regard se plongeait dans le mien. Doucement, le savon allait mousser contre ma peau, alors que je frissonnais de plaisir à son contact. Une fois que je fus entièrement propre, mon amoureux alla masser tendrement mes épaules et mon cou. Ses mains glissèrent lentement de ma nuque vers mes omoplates, je le vis illuminer ses paumes de blanc, alors qu'il défaisait chaque noeud et déliait chacun de mes muscles.



- Qu’est-ce que tu as envie de faire aujourd'hui? demanda mon amant, en posant un tendre baiser sur ma bouche.



Je souris au travers du baiser, avant d'enserrer sa taille de mes mains et l'attirer encore plus contre moi. Mes lèvres prolongèrent le baiser, alors que mes mains glissaient contre ses fesses musclée, en de douces caresses. Je poussai un petit râle de plaisir, en descendant mes lèvres contre la peau chaude et sensible de son cou.



- J'ai envie de découvrir ton Royaume, ronronnai-je. Mais avant... Je veux... Je veux te faire l'amour, Kesley d'Émeraude.



J'inversai nos positions, lui faisant prendre place sur le banc de marbre. Mes lèvres embrassèrent les siennes, avec passion, avant de faire descendre ces dernières contre son cou, son torse et vers son bas ventre. J'étais rendu sous l'eau, alors que je prenais son membre dans mes mains et embrassais le gland avec amour. Mes gestes, ralentis par l'eau, eurent pour effet de durcir son sexe assez rapidement, alors que je le caressais doucement d'une main. Je revins à la surface, souriant, avant d'embrasser mon amant sur ses lèvres.



- Ne bouge pas, dis-je.



Je retournai sous l'eau, avant de prendre son membre complétement en bouche et entamer un bon va et vien. Je nouai mes doigts dans ceux de Kes, alors que je continuais de lui donner une fellation, dont il allait se rappeler. Je revins à la surface, pour prendre mon souffle, avant de reposer mes lèvres contre les siennes. Mon propre sexe était tendu, je pris mon amant dans mes bras, nouant ses jambes autour de ma taille, avant de plonger mon regard dans le sien.



- Je t'aime, mumrurai-je.



D'un petit coup de bassin, je pénétrai Kesley. Je poussai un râle, car l'eau donnait un effet nouveau à la pénétration. Doucement, j'allais et venais en lui, mon regard posé dans le sien. Mes va et vien devinrent plus rapides alors que je plaquais mon amant, doucement, contre le rebord du bain. L'une de mes mains s'en alla agripper l'une de ses fesses, afin de le maintenir contre moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kesley
Chevalier d'Émeraude
Kesley

Messages : 53
Date d'inscription : 17/04/2016

Amour naissant | PV Elros Empty
MessageSujet: Re: Amour naissant | PV Elros   Amour naissant | PV Elros Icon_minitimeVen 12 Avr - 12:02

Je ne me reconnaissais plus. C'était comme si le petit Kesley sauvage et colérique avait laissé place à quelqu'un de calme et de posé. Bon, une étincelle d'agressivité resterait toujours en moi, c'était indéniable. Mais la présence d'Elros à mes côtés m'avait complètement assagi. C'était mon frère qui serait content de voir ça. Lui qui tentait de faire de moi un Chevalier depuis si longtemps, c'était un autre Elfe de sa contrée d'origine qui y était parvenu. Par contre, que je ne vois personne toucher à un seul cheveu de la tête de mon amoureux, car j'étais encore capable de créer d'affreuses tempêtes. Simplement, cette fois, je les contrôlais. De mon avis, si je les contrôlais, j'étais encore plus dangereux. J'allais débarrasser le continent des insectes et du joug de l'Empereur, puis j'allais passer le reste de mes jours à aimer Elros. C'était aussi simple que cela. Je savais bien que mon copain n'aimait pas les jeux de guerre, il inspirait le pacifisme. Mais je savais qu'il comprenait aussi que c'était mon devoir de sauver les humains. 


Alors que le baiser devenait de plus en plus langoureux, Elros posa ses mains sur ma taille, m'attirant de ce fait contre lui. Mon torse entra rapidement en collision avec le sien, et je dus me retenir de gémir en sentant son membre sous moi. Je ne voulais pas avoir l'air du mec qui voulait seulement du sexe, mais j'avais tellement envie de mon amant, que je ne savais pas comment j'allais faire pour me contrôler. Ou peut-être n'en aurais-je pas besoin... Mon copain poussa un petit gémissement, tandis que sa bouche se traçait un chemin jusqu'au creux de mon cou. Ses mains caressaient mes fesses en un frôlement, ce qui me donnait des frissons. Je rejetai la tête vers l'arrière, me laissant tenter par les avances de mon âme soeur. 


« J'ai envie de découvrir ton royaume, minauda Elros près de mon oreille. Mais avant... Je veux... Je veux te faire l'amour, Kesley d'Émeraude. »


Je hochai doucement la tête de haut en bas, alors que je me retrouvais bien rapidement à la place de mon copain. Personne n'avait jamais été aussi romantique avec moi. Aussi attentionné. Je n'avais jamais été aussi bien avec quelqu'un. Les baisers d'Elros passèrent de mes lèvres, à mon torse puis à mon bas-ventre, alors qu'il plongeait sous l'eau. Je fermai les yeux alors qu'il embrassait avec tendresse le bout de mon gland, commençant par le fait même à caresser mon membre de sa main. Je retins un petit gémissement, mais déjà ma respiration s'accélérait. Mon âme soeur revint à la surface, le visage souriant. Je ne pus que fondre devant tout son amour. Ses lèvres vinrent se poser contre les miennes, en un baiser tendre. Personne ne m'avait jamais embrassé ainsi...


« Ne bouge pas, m'ordonna alors mon amant. »


Je souris moqueusement. Il était légèrement par-dessus moi, je ne pouvais pas vraiment bouger et de toute façon, je n'en avais pas l'intention. Ses caresses étaient trop divines pour que je veule bouger d'un poil. Elros plongea de nouveau sous l'eau, et à ma grande surprise, il prit complètement mon membre en bouche. Je branchai aussitôt mes pensées aux siennes, de peur qu'il ne se noie. Stupide? Peut-être. Je poussai alors un long râle, tentant de m'accrocher à quelque chose, mais il n'y avait rien autour de moi. Mes mains se posèrent alors tout naturellement contre la tête de mon copain, mais sans le forcer à rien. Après plusieurs minutes à gémir et à entendre l'écho de mes gémissements, je revis le doux visage de mon amoureux devant le mien. Son corps se colla au mien dans un baiser passionné, je pouvais sentir son membre bien tendu contre mon bas-ventre. Les mains de mon amant glissèrent sous mes cuisses, pour me soulever. Je me laissai faire, allant nouer mes mains contre sa nuque. L'espace d'un instant, je me noyai dans la verdure de ses feuilles. 


« Je t'aime, souffla mon fiancé. »


Fiancé ? Oui, c'était exactement ce qu'il était. D'un simple coup de hanches, mon amant me pénétra, ce qui lui arracha un long gémissement. Pour ma part, je laissai tomber un petit râle, alors qu'Elros s'animait doucement en moi. J'avais envie d'enfouir mon visage dans le creux de son cou. Son corps semblait tellement fait pour le mien, chaque coup de bassin que mon amant donnait me rendait complètement fou. Le plaisir était toujours à son plus haut. Jamais il ne me faisait mal. Mon dos heurta soudainement le rebord du bain, et mon copain s'activait de plus en plus rapidement en moi. À mon tour, je commençai à donner des coups de bassin, afin de le permettre de se rendre beaucoup plus loin de moi. Il entra alors au complet, j'en poussai un long et puissant gémissement. 


Après plusieurs minutes ainsi lové dans les bras de mon copain, je me défis de son étreinte, tout en lui arrachant un long et langoureux baiser. Je lui fis dos, avant de m'accouder sur le rebord du bain. Ma main alla à la recherche de son membre, que je guidai jusqu'à mon intimité. Naturellement, il entra de nouveau en moi, m'arrachant une longue plainte sourde. Puis, mes gémissements suivaient ses coups de hanches, qui étaient très rapides et saccadés. Je couchai alors ma tête sur mes avants-bras, afin de reprendre mon souffle, mais la main d'Elros se glissa dans ma chevelure afin de me relever d'un coup. 


« El... Elros... haletais-je avec difficulté. »


Un orgasme me frappa subitement, et mes jambes flanchèrent sous moi. Je sentis les bras de mon âme soeur m'encercler, afin de ne pas me laisser tomber. Ses coups de hanches avaient ralenti, je pouvais enfin reprendre mon souffle. Lentement, il se retira de moi, et je me tournai face à lui, sourire aux lèvres. Je caressai sa joue du revers de la main, mon regard bien encré dans le sien. 


« Je t'aime tellement, soufflais-je. »


Je sautai légèrement, afin d'enrouler de nouveau mes jambes autour de sa taille. Son membre entra alors de nouveau en moi, tandis que mon amant sortait du bain. Elros me déposa contre la pierre froide de la salle de bains, avant de continuer à me faire l'amour tendrement. Je glissai une main amoureuse dans sa chevelure, pour ensuite m'emparer de ses lèvres avec un brin d'agressivité. Chaque coup de hanches me faisait reculer légèrement contre le sol. Je sentais qu'un nouvel orgasme s'en venait assez rapidement. Je relevai la tête, afin d'embrasser mon amant à pleine bouche, mais lorsque mon corps fut de nouveau prit de spasmes, elle tomba mollement contre le sol. Je poussai un petit gémissement de douleur, mais l'orgasme continuait de perpétuer. Elros avait arrêté de bouger et je pouvais sentir sa main contre ma joue.


« Je vais bien, gémis-je. T'arrête pas... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toma
Chevalier d'Émeraude
Toma

Messages : 10
Date d'inscription : 15/04/2019

Amour naissant | PV Elros Empty
MessageSujet: Re: Amour naissant | PV Elros   Amour naissant | PV Elros Icon_minitimeLun 15 Avr - 13:06

Ma vie était un cauchemar depuis plusieurs mois. Au début, Kesley était disparu. Je l'avais cherché partout, en vain. J'avais complètement perdu sa trace, son énergie. J'avais passé des soirées entières à pleurer. Puis, il était revenu. Je m'étais dit que j'allais lui déclarer ma flamme, mais lorsque j'étais descendu dans la cour, je ne reconnaissais plus l'homme que j'aimais. Son visage était déformer par la haine, et il tentait de tuer son frère. J'avais voulu intervenir, mais je savais très bien que c'était moi qui aurait tué Nathan. Je n'aurais rien réglé. Et puis, Ivy m'avait retenu. Puis, il était encore disparu. Je savais qu'il était à Béryl. Je ne pouvais pas sentir son énergie en permanence, mais lorsque je me concentrais assez lors de mes méditations, je pouvais le ressentir dans chaque fibre de mon être. Et puis, lorsqu'il était finalement revenu à Émeraude pour y rester, il était revenu avec un Elfe. Ils étaient toujours ensemble. Puis, c'est en me connectant aux pensées de Kesley pendant qu'il couchait avec cette créature que j'ai compris ce qu'ils étaient. J'étais capable de tolérer le fait qu'il passe de couche en couche, mais pas le fait qu'il soit en couple. 


Épée en main, je m'amusais à marteler le petit mannequin de bois. Je n'y allais pas avec toute ma force, puisque je me connectais aux pensées de Kes. Mais rapidement, la rage déforma mes coups. Je détestais le sentir avoir du plaisir avec un autre homme que moi. Je me figeai net lorsque sa tête heurta le sol. Il osait lui faire mal ? Je lançai mon épée à l'autre bout de la cour, attirant le regard de plusieurs gardes sur moi. Moi, je prendrais soin de lui. Pas comme cet Elfe. Je l'aimerais à sa juste valeur. Pourquoi ne le voyait-il pas ? 


Plusieurs minutes plus tard, mon amour sortit du château avec la créature, et sa simple vue me donna envie de le tuer. Je suivis chaque geste de Kesley, qui se dirigeait vers l'écurie. Je m'y rendis à mon tour. Je pouvais faire cela sans que ce soit louche, tout le monde connaissait mon amour des chevaux. Je grimpai sur la barrière de la salle de ma bête, lui caressant les naseaux. De cet angle, je pouvais surveiller Kes sans qu'il ne s'en rende compte. Je retins un juron lorsque je vis que l'Elfe n'était même pas capable de seller une bête. Ils quittèrent l'écurie, mais pas sans s'embrasser langoureusement. C'était comme un coup de poignard dans le coeur. Je me laissai tomber dans la stalle de Hercule, avant de le seller en vitesse. Je suivis alors les amoureux de loin, cherchant un moyen de les séparer. Je devais tuer ce foutu Elfe. Non seulement il ne méritait pas Kesley, mais en plus il osait lui faire du mal. Je n'allais pas seulement lui trancher la gorge, j'allais le faire souffrir. Alors qu'ils s'arrêtaient près d'une rivière, je me mis à l'oeuvre. Je donnai à l'Elfe l'illusion que Kes restait, alors qu'à Kes je lui donnais l'impression qu'Elros quittait. Mon amour suivit donc la bête de l'illusion, tandis que la créature restait près de la rivière. Je mis pied à terre, avant de balancer l'Elfe au sol avec ma lévitation. Arrivé à sa hauteur, je lui balançai un coup de pied au visage, avant de lui cracher dessus. 


« TU NE LE MÉRITES PAS ! hurlais-je. »


Je pris place sur la poitrine de la créature, dégainant mon poignard. Je lui accotai sur le bord de la gorge, faisant exprès d'y faire une petite incision pour le faire saigner. Mon visage était déformé par la haine. Je détestais cet Elfe. Il me volait l'homme de ma vie. Ça ne se passerait pas comme ça. J'allais le tuer, et faire comme si j'avais essayé de le sauver au retour de Kesley. J'allais le consoler, m'occuper de lui, lui déclarer mon amour et l'épouser. De ma main libre, je frappai le visage de la créature, je pus entendre son nez casser sous l'impact. 

HJ/ Permission des love birds de faire tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Amour naissant | PV Elros Empty
MessageSujet: Re: Amour naissant | PV Elros   Amour naissant | PV Elros Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Amour naissant | PV Elros
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» L'amour dans Bilbon
» Manu un amour de petit York x Cairn, 9 ans CSP adopté
» Mon amour...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: Enkidiev :: Royaume d'Émeraude :: Château :: Appartements royaux-
Sauter vers: