Les Chevaliers d'Émeraude

Les Chevaliers d'Émeraude, troisième génération
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Escape | PV Libre, vieillissement

Aller en bas 
AuteurMessage
Mykaëlle
Dompteuse de Dragon
Mykaëlle

Messages : 15
Date d'inscription : 17/04/2016

Escape | PV Libre, vieillissement Empty
MessageSujet: Escape | PV Libre, vieillissement   Escape | PV Libre, vieillissement Icon_minitimeSam 13 Juil - 12:11

Je ne savais plus combien d'années avaient passées. Je savais seulement qu'elles étaient remplies de douleur. Comme je tenais tête à l'Empereur, ce dernier avait décidé de me punir. En effet, il avait fait du mal à Tessa. Je lui avais crié de s'enfuir, et c'était exactement ce qu'elle avait fait. Malheureusement, alors qu'elle prenait son envol, elle s'était écrasée dans l'eau. J'avais passé des jours et des jours à attendre son retour sur la plage de galets, mais son corps n'était jamais revenu. Le courant l'avait probablement emmenée ailleurs, ou alors les créatures marines l'avaient mangée. Elle ne savait pas nager. Elle n'avait pas nécessairement peur de l'eau, comme tous les dragons, mais elle n'y était pas habile. J'avais passé de longues semaines à pleurer la perte de ma plus fidèle amie. 


Dans la ruche, j'étais prisonnière, mais sans être enchaînée. Tous les membres de la collectivité savaient très bien que si j'essayais de m'enfuir, qu'ils devaient me rapporter à l'Empereur. Ce n'était pas par faute d'avoir essayé. L'Empereur Kristof me violait a répétitions. Plus le temps passait, et plus je m'étais fait une carapace. Mais ma vie prit un tournant drastique lorsque je tombai enceinte. Kristof était bien fier, mais pas sa nouvelle femme, Joélie. Elle avait fait absolument tout pour me faire perdre mon bébé, mais elle n'y était jamais parvenue. Elle était affreusement jalouse. Lorsque mon petit est venu au monde de manière prématurée, j'ai eu terriblement peur que l'Empereur le tue. Il ne gardait pas les enfants qui n'étaient pas en santé. Heureusement, il semblait complètement formé et en santé. Je l'ai prénommé Alix. Mon Alix me manquait terriblement. Étrangement, l'Empereur ne chercha pas à changer son nom, bien au contraire. Il dit que c'était un nom puissant pour un enfant puissant. Cet enfant régnerait sur la terre et dans les cieux. Non. J'allais tout faire pour que cet enfant soit bien. 


Plus le temps passait, et plus je sentais que je perdais le contrôle sur l'éducation d'Alix. Joélie se faisait un malin plaisir à lui enseigner la magie noire, chose que je me refusais de lui montrer. De toute façon, je savais à peine me servir de ma propre magie, alors comment apprendre à un petit comment le faire ? Malgré tout, à tous les soirs, il venait me rejoindre dans mon alcôve pour dormir à mes côtés. Je le serrais fort dans mes bras, en me promettant qu'un jour, j'allais le sortir de là. Je devais simplement trouver le plan parfait. Je l'avais. Il m'avait pris quelques années à peaufiner. Mais j'étais prête. J'allais m'enfuir lorsque les dragons sur la plage dormaient, et que les soldats étaient à l'entraînement. À ce moment, habituellement, Kristof était en train d'engrosser ses femelles. Joélie, pour sa part, disparaissait dans la montagne avec mon enfant. Je ne savais pas ce qu'elle y faisait. Il refusait de me le dire. Le temps était venu. Je devais m'enfuir. Je sentais que je perdais mon petit Alix. 


La veille, je m'étais rendue chez les Midjins. C'était un territoire que j'avais le droit de fréquenter. Ma mère m'avait fourni des vêtements légers, pour moi et Alix. Je les avais ramenés subtilement à mon alcôve, avec un poison qui allait rendre mon fils malade. Je le lui avais fait boire subtilement. Lorsque Joélie vint donc le chercher pour l'emmener à la montagne, elle poussa un soupir d'agacement, voyant qu'il vomissait et quitta pour la montagne. Je donnai aussitôt l'anti-poison à mon enfant, avant de le serrer contre mon coeur.


« Qu'est-ce que tu fais maman? me demanda innocemment mon fils. »


Je m'accroupis pour être à sa hauteur, posant un baiser contre son front. Si je me fiais à sa grandeur, il avait environ quatre ans. Il avait mes cheveux blonds, presque blancs. Ses yeux ressemblaient à des miroirs. Il n'avait aucun trait de Kristof. En fait, je trouvais même qu'il ressemblait à mon Alix à moi. 


« Écoute-moi bien Alix, lui dis-je doucement. Tu dois faire exactement ce que maman va te dire. Sinon, on va mourir. »


Il écarquilla les yeux de peur. Bien. Il tenait à la vie, c'était déjà ça. Je lui retirai ses vêtements fabriqués en peau d'insecte, puis je l'obligeai à revêtir les vêtements légers des Midjins. Il s'exécuta en silence. Je savais très bien que la discipline lui était fortement apprise. Il ferait ce que j'allais lui demander. Je me changeai également, avant d'attacher mes cheveux en une natte dans mon dos. Je ne les attachais jamais, mais ils ne devaient pas me nuire. Je soulevai mon enfant, le collant sur ma poitrine avec un long morceau de tissu bien attaché. Les Midjins attachaient leurs enfants ainsi lorsqu'ils allaient travailler dans les champs. Ma mère m'avait montré comment faire le noeud pour ne pas qu'il se défasse malencontreusement. C'était un plan risqué, mais je savais maintenant que si je mourrais, je travaillerais pour les cieux, et c'était la même chose pour mon fils. Mon but n'était pas cela, évidemment. 


Il était temps. Sur la pointe des pieds, je commençai à prendre le chemin pour sortir de la ruche. Je connaissais quels corridors étaient vides à quel moment, puisque les insectes étaient très routiniers. Ils faisaient toujours la même chose, au même moment, sans poser de questions. Je réussis donc à sortir très facilement. Je contournai les dragons endormis sur la plage. Je sentais que j'étais observée. Je tournai la tête vers la montagne, et je vis Joélie sur une corniche. Je déglutis avec difficulté. Elle savait. Mais pourquoi ne m'arrêtait-elle pas ? J'entrai dans l'eau, et je commençai à nager, gardant la tête de mon enfant hors de l'eau. Il n'avait jamais appris à nager, comme tous les gens de la ruche. Moi, je me débrouillais, grâce à Alix. Je savais que la nage était longue jusqu'à Enkidiev, mais je comptais sur nos pouvoirs magiques, mais également sur la voix dans ma tête qui m'aidait constamment. Elle m'avait aidée à établir ce plan. J'avais espoir qu'elle ne me laisserait pas tomber. Jamais, entendis-je dans mon esprit. Je sentis une douleur cuisante dans mon dos. Je poussai un cri.


« Maman? me demanda Alix. »


Joélie. Elle voulait que je meure. Elle était tellement jalouse, qu'elle ne me voulait plus. Elle n'avait pas le droit de me tuer, mais si je tentais de me sauver, elle pouvait inventer une belle histoire à Kristof. J'avais l'impression d'avoir le dos lacéré. Je m'arrêtai quelques secondes, avant de recommencer à nager. Si ce n'était pas pour moi, ce devait être pour mon fils. Je savais très bien que mon sang attirerait des prédateurs par contre. 


« Alix, dis-je, haletante. Tu dois aider maman. Tu dois surveiller l'océan. Si une créature s'approche de nous, je veux que tu utilises tes pouvoirs pour la faire partir. »


Je le sentis hocher la tête contre mon épaule. Je réussis à stopper l'hémorragie grâce à ce que mon Chevalier m'avait appris, mais sans plus. Heureusement, je n'allais pas traîner du sang sur toute ma nage. 


Les heures passaient, et mes bras ne répondaient plus. J'étais complètement épuisée. Je me contentais de battre des jambes sur place, espérant que le courant fasse le reste. Au loin, je vis un gros morceau de bois. Je trouvai la force de m'y rendre. Je ne voyais ni Irianeth, ni Enkidiev. J'étais au beau milieu de nulle part, et je ne savais même pas si je me dirigeais vers le bon endroit. Je détachai mon enfant pour le poser contre la planche de bois. Pour ma part, je m'y accoudai. Elle n'était pas assez grosse pour que nous y soyons tous les deux. Mon fils me fixait avec ses magnifiques yeux. Il ne comprenait pas ce qui se passait. Il était tellement jeune... 


« Tu dois rester sur la planche, mon amour, lui dis-je, à bout de forces. Maman doit se reposer, juste un peu. »


Je fermai les yeux, posant ma tête contre les jambes de mon fils. Alix... tentais-je alors dans mon esprit. Ce fut le noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zachary
Prince Héritier de Zénor
Zachary

Messages : 6
Date d'inscription : 14/04/2016

Escape | PV Libre, vieillissement Empty
MessageSujet: Re: Escape | PV Libre, vieillissement   Escape | PV Libre, vieillissement Icon_minitimeSam 13 Juil - 13:08

J'étais reparti pour Zénor, après que la Reine Mylena avait annulé mes fiançailles avec Désirée. Je n'étais plus le bienvenu à Émeraude, tant que c'était elle qui dirigeait et non pas Allanon. Avant de partir, je m'étais refiancé en secret à ma belle fée, je lui avais promis que je reviendrais l'épouser lorsque la Reine aurait repris sa place. Les larmes aux yeux, j'avais embrassé ma belle amante, avant de partir pour Zénor par le tourbillon de mon frère.



En arrivant sur ma plage de galets, je me tournai vers Aden, complétement détruit. Mon grand frère me prit dans ses bras, avant de me transmettre une vague d'appaisement. Pourtant, je continuais de souffrir de l'absence de Désirée. Et j'en souffrirais jusqu'à ce que je l'aie dans mes bras à nouveau. Une main solide se posa contre mon épaule, je me retournai et vis mon géant de père. Son regard semblait aussi triste que le mien.



Cinq ans passèrent, je tentais de parler avec ma fiancée le plus possible, mais elle était devenue Chevalière et j'allais grimper sur un trône. Mon père se faisait plus vieux et voulait se retirer avec sa femme. Comme Aden avait renoncé à ses droits sur le trône de Zénor, cet honneur me revenait. Malgré cela, je continuais de travailler avec les gens de ma patrie. Je participais aux constructions des maisons et des fermes. J'allais avec les pêcheurs sur leurs grands bateaux. Ma vie était tellement remplie, mais pas heureuse. Il ne manquait que la femme de ma vie à mes côtés.



Alors que je me tenais sur la balustrade du bateau de pêche, les hommes avaient une piste d'un gros banc de poissons et jetaient leurs filets à l'eau, je regardais l'horizon. Je ne faisais que penser à Désirée et mon avenir. Mon père me pressait de me marier, si ma fée ne venait pas c'était parce qu'elle m'avait oublié. Je refusais de croire cela. Il n'y avait qu'elle. Alix... fit une voix dans mon esprit. Je plissai les yeux, en étendant mon esprit autour de nous. Je sentis une présence dans l'eau, de l’autre côté du navire. Je traversai le pont à grand pas. Je vis à quelques mètres de nous, un enfant sur une planche et une femme accrochée aux jambes de l’enfant.


- Un enfant à la mer! criai-je à mes hommes, en pointant les deux.



Mais avant que je ne puisse plonger, je vis un immense dragon voler vers nous. Ce dernier ne nous prêta pas attention et descendis vers les deux personnes. La personne sur le dragon fit flotter l'enfant jusqu'à lui avant de faire retourner sa bête vers leur continent. Une fois le danger bien loin, je grimpai sur la balustrade et plongeai. L'eau me glaça le sang et je commençai à nager vers la dame. Une fois à sa hauteur, je la retournai vers moi et lui transmis une vague de chaleur. Elle vivait encore. Je nageai vers mon navire et fis flotter la dame sur le pont, avant de grimper après elle.



- Qu'on m'apporte des couvertures et des vêtements! exigeai-je.



Je me penchai sur la belle femme, ses traits fins me rappelaient un peu ceux de la femme que j'aimais. Je posai mon index et majeur contre son artère dans son cou, son coeur battait encore, mais faiblement. J'illuminai mes paumes et encourageai son coeur à reprendre un rythme normal. Et je réchauffais son sang, juste assez pour qu'elle n'aie pas froid. Ses yeux gris finirent par se rouvrir, une expression effrayée apparue sur son visage.



- N'ayez pas peur, dis-je doucement. Je suis le Prince Zach de Zénor, vous flottiez dans l'eau, nous allons vous ramener sur Enkidiev. D'où venez-vous?

_________________
Escape | PV Libre, vieillissement Wtiu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mykaëlle
Dompteuse de Dragon
Mykaëlle

Messages : 15
Date d'inscription : 17/04/2016

Escape | PV Libre, vieillissement Empty
MessageSujet: Re: Escape | PV Libre, vieillissement   Escape | PV Libre, vieillissement Icon_minitimeMer 31 Juil - 12:52

Cette femme... Je la voyais sans cesse. Dans mes rêves, dans mes pensées, elle me suivait partout. Souvent, elle tentait de m'aider. D'autres fois, elle ne faisait que me sourire, mais c'était si réconfortant. Ses cheveux étaient argentés, pratiquement transparents. Ils ressemblaient aux miens. Simplement les siens étaient beaucoup plus féeriques. Moi, je tournais plus vers le blond, bien que pratiquement blanc. Ni sur Irianeth, ni sur Enkidiev je n'avais vu de personnes possédant des chevelures comme les nôtres. Parfois, j'aimais m'imaginer que cette femme était ma mère. Je savais désormais que je n'étais pas une Midjin. Je ne savais juste pas à quelle race j'appartenais exactement. Mais ça ne me dérangeait pas. 


La femme me regardait. Son visage était beaucoup plus sérieux qu'à l'habitude. Elle semblait vouloir me dire quelque chose, mais j'étais incapable de l'entendre. Je vis alors mon fils caché dans ses jupes. Je me levai lentement, afin d'aller le prendre dans mes bras, mais à chaque fois que je posais mes mains sur lui, il disparaissait. Ce manège se répétait, et se répétait, jusqu'à ce que j'ouvre les yeux brusquement. Je pris une grande inspiration, surprise de me trouver devant un jeune homme blond. 


« N'ayez pas peur, me dit-il dans la même langue qu'Alix. Je suis le Prince Zach de Zénor, vous flottiez dans l'eau, nous allons vous ramener sur Enkidiev. D'où venez-vous? »


Je me redressai lentement sur mes coudes. Dans l'eau? Lentement, mes souvenirs me revenaient. Alix ! Où était mon fils? Je me levai d'un bond, malgré les blessures dans mon dos qui avaient été infligées par Joélie. Mon enfant ne semblait nulle part sur ce bateau. Je me rendis donc à la rambarde, balayant l'eau de mon regard. Il n'était nulle part. 


« Mon fils ! lançais-je, terrifiée. Où est mon fils? »


J'entendis le cri strident d'un dragon. En fait, pour quelqu'un qui ne connaissait pas ces bêtes, il ne s'agissait que d'un cri d'oiseau lointain. Mais je pouvais le voir. Ce mâle puissant au loin. Je poussai mes pouvoirs magiques à l'horizon, et je reconnus rapidement l'énergie de l'Empereur, et celle de mon petit Alix. 


« NON! hurlais-je. »


Je tombai brusquement sur mes genoux, avant d'enfouir mon visage entre mes mains et d'éclater en sanglots. Je me sentis attirée contre un torse. Son énergie me rappelait quelqu'un que je connaissais... Je me laissai donc aller contre lui, jusqu'à ce que je reprenne contenance. Je n'avais pas réussi ma mission, mais j'avais au moins réussi à me rendre jusqu'à Enkidiev. Je n'avais peut-être pas mon fils avec moi, mais au moins je pourrai en informer mon âme soeur. Il m'aiderait à récupérer mon petit, j'en étais certaine. J'essuyai maladroitement mes larmes, avant de relever la tête.


« Je viens de nulle part, soufflais-je. Mais la personne que j'aime se trouve à Émeraude, dans le gros château de pierres. »


Je posai prudemment mes mains sur les tempes de celui qui s'appelait Zach, et je lui envoyai une image du château, et puis d'Alix. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Escape | PV Libre, vieillissement Empty
MessageSujet: Re: Escape | PV Libre, vieillissement   Escape | PV Libre, vieillissement Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Escape | PV Libre, vieillissement
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» Lettre [libre]
» Une petite baignade [libre]
» Une feuille ... (Libre)
» Représentation de Sterne [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: Enkidiev :: Royaume de Zénor-
Sauter vers: